Accueil Voyage et découvertes Les mots anglais les plus difficiles à prononcer : notre top 10

Les mots anglais les plus difficiles à prononcer : notre top 10

192
0
Les mots anglais les plus difficiles à prononcer : notre top 10

Apprendre une nouvelle langue peut être une aventure passionnante, mais pour ceux d'entre nous qui apprennent l'anglais, certains mots peuvent sembler impossibles à prononcer. Nous avons compilé une liste des mots anglais les plus difficiles à prononcer pour vous aider dans votre linguistique. Accrochez-vous à vos sièges, nous embarquons pour un tumultueux périple auditif.

Les pièges phonétiques de l'anglais : les sons trompeurs

L'influence des voyelles et des consonnes combinées

Dans la langue anglaise, certaines combinaisons de lettres prennent une tout autre tonalité que ce que leur simple lecture pourrait nous laisser penser. Cette particularité est souvent source de confusion pour les non anglophones. Prenons par exemple le mot ‘thorough', où le ‘ough' se prononce comme un ‘ou'. Pas si évident, n'est-ce pas ?

La subtilité des accents toniques

L'accent tonique joue également un rôle crucial dans la prononciation des mots en anglais. En effet, suivant qu'il est placé au début ou à la fin d'un mot, il peut en changer radicalement le son. Un bon exemple serait le mot ‘present', qui peut signifier ‘présent' ou ‘présenter', selon que l'on mette l'emphase sur la première ou la deuxième syllabe.

Après avoir fait avec ces pièges phonétiques de l'anglais, il est maintenant d'examiner quelques-uns des mots les plus difficiles à prononcer pour un francophone.

Décortiquer la prononciation : des exemples concrets

Squirrel, clothes et Sixth

Vous avez sans déjà entendu ces mots mais savez-vous vraiment les prononcer correctement ? ‘Squirrel', ‘clothes' et ‘sixth' font partie de ceux qui donnent du fil à retordre aux francophones. Les sons inhabituels et les enchaînements subtils peuvent parfois sembler presque impossibles à reproduire.

Lire aussi :  Les meilleurs resorts tout inclus au Mexique : top des destinations en 2024

Une liste non exhaustive de mots compliqués

  • Rural : le double ‘r' peut être difficile à maîtriser pour un non anglophone.
  • Worcestershire : ce nom de région britannique est notoirement difficile à dire, même pour certains natifs anglais !
  • Penguin : la combinaison du ‘e' muet et du ‘g' rend ce mot particulièrement complexe.

Maintenant que nous avons décortiqué quelques exemples concrets, penchons-nous sur les erreurs couramment commises par les lorsqu'ils parlent anglais.

Les erreurs courantes chez les francophones en anglais

L'influence de l'accent français

Naturellement, notre accent natif influence souvent notre manière de parler une langue étrangère. Par exemple, un francophone aura tendance à donner une sonorité française au ‘a', alors qu'en anglais il est généralement plus ouvert et court.

La confusion des sons similaires

L'anglais possède également de nombreux sons qui n'ont pas d'équivalent en français, ce qui peut entraîner une mauvaise interprétation. Par exemple, les sons ‘th' de ‘thank you' et ceux de ‘this' sont différents, mais souvent confondus par les francophones.

Et si vous pensiez que seuls les non-natifs peinent avec la prononciation anglaise, détrompez-vous ! Il existe certains mots que même les anglais natifs ont du mal à prononcer.

Des mots que même les anglophones trébuchent à dire

Anemone, regularly et Particularly

Croyez-le ou non, mais ces mots courants peuvent être un véritable casse-tête pour les natifs anglais eux-mêmes. La combinaison de voyelles et de consonnes dans ‘anemone', le rythme particulier de ‘regularly' ou encore l'enchaînement des syllabes dans ‘particularly' sont autant d'obstacles à une prononciation fluide.

Lire aussi :  Astuces secrètes des compagnies aériennes pour améliorer votre expérience de vol

Il reste toutefois des moyens efficaces pour venir à bout de ces difficultés : entrons maintenant dans le vif du sujet avec nos conseils pour perfectionner votre prononciation en anglais.

Comment perfectionner sa prononciation anglaise ?

Pratiquez régulièrement

Aucun secret ici : la est la clé. Plus vous pratiquerez l'anglais, plus vous serez à l'aise avec sa phoné. N'hésitez pas à utiliser des applications dédiées ou à participer à des ateliers de conversation en anglais.

Faites-vous aider par un natif

L'idéal est de pouvoir pratiquer avec une personne dont l'anglais est la . Cette dernière sera en mesure de vous corriger et de vous aider à améliorer votre accent.

Utilisez des outils d'apprentissage en ligne

Des plateformes comme , babbel ou encore Rosetta Stone peuvent être d'excellentes alliées pour travailler votre prononciation anglaise.

Ainsi se termine notre voyage au des difficultés rencontrées lorsqu'on cherche à maîtriser la prononciation anglaise.

Pour résumer, nous avons exploré les différents pièges phonétiques de l'anglais, examiné quelques-uns des mots les plus difficiles à prononcer, identifié les erreurs courantes commises par les francophones, découvert que même les anglophones peinent avec certains mots et enfin proposé quelques pistes pour perfectionner votre prononciation. Gardez bien ces conseils en tête et n'oubliez jamais : la pratique fait le maître !

4.7/5 - (3 votes)

En tant que jeune média indépendant, Tel Avivre a besoin de votre aide. Soutenez-nous en nous suivant et en nous ajoutant à vos favoris sur Google News. Merci !

Suivez-nous sur Google News

Publicité