Accueil Vie quotidienne Il est toujours sur Tinder : comment réagir face à ses fausses...

Il est toujours sur Tinder : comment réagir face à ses fausses excuses ?

112
0
Il est toujours sur Tinder : comment réagir face à ses fausses excuses ?

Entrons sans tarder dans le vif du sujet. Vous avez rencontré quelqu'un qui vous attire énormément et tout semblait aller pour le mieux jusqu'à ce que vous découvriez qu'il est encore actif sur . Comment réagir ? Quelles sont les excuses typiques qu'il pourrait utiliser et comment y faire face ? C'est ce que nous allons voir ensemble dans cet article.

Découverte-choc : il est toujours actif sur Tinder

Découverte-choc : il est toujours actif sur tinder

initiale

Votre a raté un battement lorsque vous avez appris cette nouvelle. Peut-être l'avez-vous découvert par hasard lors d'une vérification ou quelqu'un de vous a-t-il alerté à ce sujet. Quelque soit la manière dont vous êtes tombé sur cette information, la surprise et la déception sont souvent les premières émotions ressenties.

L'importance de la communication

Malgré l'amertume, il est primordial de ne pas garder cela pour soi. La communication est un élément clé dans chaque relation. N'hésitez pas à aborder le sujet avec lui directement. Il est possible que son excuse soit plausible ou, au contraire, elle peut être complètement invraisemblable.

Passons maintenant à ces fameuses excuses.

Lire aussi :  Préparation de voyage : 10 choses à faire avant de partir en vacances

Face aux excuses improbables : décryptage et conduite à tenir

Le décryptage des excuses classiques

Parmi les justifications les plus courantes, on retrouve : « Je ne suis là que pour me faire des amis », « Je n'ai pas pensé à désinstaller l'application » ou encore « C'est  ». La plupart du temps, ces excuses sont fausses. Une bonne est de rester vigilant et d'écouter votre intuition.

La conduite à tenir en réaction aux excuses

Nous recommandons fortement de garder votre calme et de ne pas laisser vos émotions prendre le dessus. Expliquez-lui pourquoi vous êtes çu et demandez-lui d'être plus respectueux envers vous. Si son persiste, cela peut être un signe d'un problème plus sérieux.

Nous allons maintenant passer aux différents signes qui devraient attirer votre .

Les signes qui ne trompent pas : reconnaître les comportements suspects

Les signes qui ne trompent pas : reconnaître les comportements suspects

Le manque de transparence

Lorsqu'une personne est sur la défensive, change constamment de sujet ou devient soudainement évasive lorsque vous abordez ses activités sur Tinder, c'est généralement un signe que quelque chose ne va pas.

Lire aussi :  Témoignage : pourquoi je ne rencontre que des hommes mariés ?

L'excès d'intimité numérique

D'autre part, si cette personne passe beaucoup de temps sur son téléphone, notamment lorsqu'elle est avec vous, c'est un autre indicateur qu'il pourrait toujours être actif sur Tinder.

Enfin, apprenons comment protéger notre cœur mais aussi notre vie numérique.

Protéger son cœur et sa vie numérique : conseils et prévention contre les arnaques sentimentales

Protéger son cœur et sa vie numérique : conseils et prévention contre les arnaques sentimentales

Préservez vos sentiments

Ne vous jetez pas aveuglément dans une relation sans avoir une confiance mutuelle et établie. Prenez le temps de connaître l'autre personne et d'établir des limites claires.

Protéger sa vie numérique

Méfiez-vous des personnes qui vous demandent rapidement de communiquer en dehors de l'application. Faites attention à ne pas partager trop d'informations personnelles et assurez-vous que votre profil n'en contient pas non plus.

Pour résumer, la découverte que votre partenaire potentiel est encore actif sur Tinder peut être dévastatrice. Cependant, il est essentiel de communiquer vos préoccupations, de rester attentif aux signes révélateurs et de prendre soin de votre cœur ainsi que de votre numérique.

4.7/5 - (3 votes)

En tant que jeune média indépendant, Tel Avivre a besoin de votre aide. Soutenez-nous en nous suivant et en nous ajoutant à vos favoris sur Google News. Merci !

Suivez-nous sur Google News

Publicité