Le Centre israélien d’information sur le Coronavirus a rapporté ce matin (mardi) la plus forte augmentation du nombre de nouveaux diagnostics de la Covid19 depuis le 2 avril sachant que ce jour là, le record était de 765 nouveaux malades. En outre, 18 183 tests ont été effectués hier et 4% se sont révélés positifs.

Le nombre de personnes dans le pays atteintes par le virus et toujours malades, est actuellement de 7 015 soit plus de 5 000 patients de plus que fin mai. 43 patients sont dans un état grave, 59 autres dans un état modéré et les autres présentent des symptômes légers ou même asymptomatiques.

756 personnes sont porteurs du virus à Jérusalem, 697 à Tel Aviv, 555 à Bnei Brak et 348 à Ashdod où il y a eu une forte augmentation du nombre de patients ces derniers jours. Mais il y a aussi 253 malades à Bat Yam, 213 à Arara dans le Néguev, 196 à Rahat 196, 109 à Tibériade, 95 à Beit Shemesh et 86 à Ramla. Les données montrent que Kafr Qasem est devenu aussi un cluster d’infection inquiétant. Dimona, Beit She’an, Lod et Nahariya sont également préoccupants.

Dans ce contexte, en raison du rebond de la maladie dans le pays, le cabinet « Corona » a décidé hier à l’unanimité d’une série de mesures pour limiter les foules et les rassemblements: Limitation à 50 personnes dans les lieux fermés comme les offices religieux dans les synagogues. Aux mariages et bar-mitzva, 250 personnes seront encore autorisées jusqu’au 9 juillet date à partir de laquelle on reviendra à 100 personnes dans les salles fermées. Dans les parcs et les espaces ouverts, le nombre maximum sera de 250 personnes. Dans les espaces fermés seulement 100 personnes. Ces restrictions resteront en vigueur jusqu’au 31 juillet.

Dans le secteur public, 30% des employés devront travailler à distance et enfin comme beaucoup de nos lecteurs le savent déjà, Israël n’est pas inclus dans la liste des « États verts » dont les citoyens peuvent entrer dans les pays de l’UE.

Ces décisions ont été prises dans un contexte d’opposition farouche entre les ministres de la santé et de l’économie, le ministère de la santé ayant dû assouplir considérablement les décrets qu’il avait prévus. Selon lui, les nouvelles restrictions ne devraient par réduire de manière significative le nombre de personnes infectées mais l’objectif serait plutôt un statu quo pour empêcher une nouvelle flambé de la maladie.

Par ailleurs, le ministère de la Santé a lancé hier une campagne nationale de tests sérologiques (pas PCR) visant à déterminer le nombre total de personnes ayant été infectées par le virus au sein de la population israélienne. Ces tests sérologiques sont capables d’identifier les anticorps produits par l’organisme pour lutter contre le virus, chez les personnes qui ont contracté la maladie sans pour autant développer de symptômes.

Enfin, le gouvernement, a également annoncé hier un nouveau plan d’aide pour les entreprises d’un montant de 2 milliards de shekels, une somme qui leur sera versée en compensation des pertes économiques des mois de mai et juin.

Tel-Avivre –

Print Friendly, PDF & Email

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here