Après 12 ans de bons et loyaux service à la tête de Sodasream, Daniel Birnbaum se retire, a annoncé lundi la société. Le directeur général adjoint, Eyal Shohat, assumera la fonction de PDG en septembre  tandis que Birnbaum deviendra président du conseil d’administration de la société…

Daniel Birnbaum photo Flash90

Daniel Birnbaum, le fondateur de l’entreprise spécialisée dans la fabrication d’appareils de gazéification de boissons pour la maison, aurait réalisé environ 60 millions de dollars lorsque PepsiCo a racheté SodaStream  fin 2018 pour la modique somme de 3,2 milliards de dollars. Eyal Shohat qui le remplacera a rejoint la société en 2010 et occupait le poste de directeur général adjoint depuis 2017.

Pour recevoir nos articles au quotidien, cliquez ici

Au dela de la success story, Daniel Birnbaum souhaitait dès les débuts de l’aventure Sodastream,  prouver que Juifs et Palestiniens pouvaient vivre et travailler côte à côte et en paix. Le  siège de l’entreprise  basé à Lod en Israël avait sa principale unité de production située en zone C en Judée Samarie à Ma’aleh Adumim. L’usine a du être ensuite transférée dans le sud du pays sous la pression incessante de la communauté internationale.

En effet, dès 2010, la Cour de justice de l’Union européenne juge que la machine à bulle de SodaStream ne peut être qualifiée de « Made in Israël », l’excluant ainsi des accords de coopération douanière entre Israël et l’Union européenne.

En 2013, l’usine Sodastream de la zone industrielle de Mishor Adumim à Ma’aleh Adumim emploie 1 300 travailleurs dont 350 sont des Juifs israéliens, 450 sont des Arabes israéliens et 500 sont des Palestiniens de Judée Samarie. Après une bataille acharnée contre BDS, les boissons gazeuses ont du quitter Ma’ale Adumim. SodaStream a du licencier le 1er mars 2016 ses derniers salariés palestiniens à la suite d’une campagne de Boycott internationale (BDS) de ses produits.

En 2014, l’actrice Scarlett Johansson doit renoncer à son rôle d’ambassadrice pour l’association humanitaire Oxfam pour avoir participé à une publicité de Sodastream….

Mais Daniel Birnbaum n’a jamais baissé les bras ni dans le business ni dans son combat pour améliorer les relations entre Juifs et Arabes. Fin de l’année dernière, le jeudi 20 décembre lors d’une conférence économique à Jérusalem, SodaStream, a annoncée qu’elle ouvrirait une usine dans la bande de Gaza. Un projet porteur d’espoir de paix, selon Daniel Birnbaum: « Nous voulons que les gens de Gaza aient des emplois, de vrais emplois. Parce que là où il y a la prospérité, il peut y avoir la paix. C’est ce que nous avons appris » avait alors déclaré Birnbaum.

Car la leçon est toujours enseignée dans la principale usine de l’entreprise de Sodastream située maintenant à Léhavim dans le sud du pays. « Dans notre usine, il y a 1 000 Juifs et 1 000 Arabes, y compris quelques centaines de Palestiniens. Et vous n’allez pas le croire, mais nous nous entendons. Nous vivons en paix et en harmonie, les gens sourient, des amitiés naissent. Et les ouvriers de l’usine vous diront que jour après jour, à SodaStream, on fabrique la paix. Et que ce faisant, on fait aussi des sodas. » explique Daniel Birnbaum.

Tel-Avivre-

 

Print Friendly, PDF & Email

2 COMMENTS

  1. Comment bds influe sur la destruction du niveau de vie des palestiniens sans que l onu ni l Union européenne qui signe des accords économiques avec des dictateurs se sente concernée par son opposition soit discrimination des sociétés israéliennes travaillant avec les palestiniens
    L europe est elle l ennemi de la paix et des palestiniens
    L europe a t elle la même opposition sur l économie de Bachar el Assad président criminel de son pays??? Non et parlons aussi de l iran

    L europe joue un jeu dangereux pour tous ces pays en voie de développement car elle s opposé à leur libération économique

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here