Un sondage Israël Hayom / i24NEWS mené par l’Institut Ma’agar Mochot  révèle que, dans  la situation politique actuelle, le camp de Netanyahou ne serait pas en mesure de former un gouvernement…

Le nouveau chef du parti Habayit Hayehudi, le rabbin Rafi Peretz, s’exprimant lors d’une conférence de presse annonçant que Yifat Erlich serait un nouveau membre du parti  à Tel Aviv le 13 février 2019. Photo de Flash90

Le  sondage indique en outre un Likoud largement en tête mais en manque de partenaires à droite. 32 sièges au Likoud, 19 à Benny Gantz et son parti Hossen LeIsraël et 12 à Yesh Atid. Le parti du Judaïsme Uni de la Torah obtient neuf sièges, le Meretz et la Nouvelle Droite ont chacun sept sièges, le parti Zehout de Moshe Feiglin obtient cinq sièges, le parti Ta’al d’Ahmed Tibi remporte cinq sièges, et le parti Shas et Gesher gagnent quatre sièges chacun.

Pour recevoir nos articles au quotidien, cliquez ici

Or nombre de partis de droite n’atteignent pas le seuil électoral d’éligibilité comme  Habayit Hayehudi, Yachad, Otzma Yehudit. Mais le sondage  révèle qu’une union entre les cinq partis de droite pourrait remporter 12 sièges lors de l’élection du 9 avril.

Enfin ni Koulanou de  Moshe Kahlon ni Hatnua de Tzipi Livni n’atteignent  le seuil de 3,25%.

En conclusion, au vu du sondage, c’est Benjamin Netanyahou qui formera le futur gouvernement mais il ne pourra le faire qu’en s’alliant avec  Benny Gantz et avec Yaïr Lapid ou bien si les 5 petits partis de droite s’unissent.

Tel-Avivre –

Print Friendly, PDF & Email

1 COMMENT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here