A l’occasion de la sortie du film Holy Land, réalisé par Amanda Sthers, Rosanna Arquette a accordé une interview à Valérie Abecassis sur i24NEWS. Parmi les sujets évoqués lors de l’interview : le tournage du film Holy Land avec notamment Patrick Bruel, son impressionnante carrière avec les plus grands réalisateurs, sa relation intime avec Israël, et aussi le mouvement Me too, Michael Jackson et le président Trump…

Capture d’écran

Après avoir joué avec les plus grands réalisateurs, Rosanna Arquette a tourné Holy Lands avec la réalisatrice Amanda Sthers: »J’ai été vraiment ravie de travailler avec elle. J’ai immédiatement été attirée par le personnage et par cette histoire, qui parle d’une femme à la fin de sa vie, de la famille, du deuil, de l’incapacité à communiquer avec les autres sauf à travers les lettres et les poèmes. »

Patrick Bruel, ex-mari de la réalisatrice joue à ses côtés dans le film : « C’était génial de travailler avec Patrick Bruel mais ce qui a était fascinant et vraiment beau à voir c’était justement la relation entre la réalisatrice et son acteur. Ils se sont mariés, ils ont eu des enfants et c’était intéressant de voir Amanda quand elle le dirigeait. C’était intimiste, il y avait des scènes de proximité. J’étais vraiment contente d’être sur le plateau avec eux. « 

Interrogée sur la décision américaine de déplacer l’ambassade des Etats-Unis à Jérusalem, elle confie :  » J’adore Israël. Je suis juive et j’aime ce pays.La première fois que je suis allée au Mur des Lamentations, ce fut une expérience émotionnelle très profonde.Quand Amanda a commencé le film, nous étions tous ensemble à Jérusalem et nous avons découvert la ville. C’était magnifique!« 

A propos du président Trump, l’actrice tient à préciser fermement : “Monsieur Trump n’est pas mon président. J’ignore ce qu’il fait mais en tout cas, une chose est sûre c’est qu’il ne s’intéresse pas aux gens.« 

.

.

Pour revoir l’émission :cliquez ici

 

Print Friendly, PDF & Email

2 COMMENTS

  1. Fatigant de voir tous ces intellos et artistes cracher sur Trump . Une juive qui prétend aimer Israël comme elle le dit , ne peut critiquer Trump le meilleur President des Usa qu’a connu Israël !!!

  2. Mme Bentata, on peut être juif et critiquer Mr Trump. Il n’y a que chez des fondamentalistes de tous genres, que l’on essaie d’interdire la critique comme vous le faites. Vous aimez Trump? C’est votre droit. Elle n’aime pas Trump, c’est son droit. Soyez tolerante SVP

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here