Ce dimanche 22 avril dans les colonnes du Parisien, trois cents personnalités ont signé un manifeste « contre le nouvel antisémitisme » en France  en dénonçant un « silence médiatique » et une « épuration ethnique à bas bruit » dans certains quartiers.

Screen Shot
Screen Shot

Artistes, écrivains, politiques de droite comme de gauche, responsables religieux, tous demandent à ce que « la lutte contre cette faillite démocratique qu’est l’antisémitisme devienne cause nationale avant qu’il ne soit trop tard. Avant que la France ne soit plus la France », peut-on lire dans ce texte rédigé par Philippe Val et signé par des personnalités telles que  Nicolas Sarkozy, Laurent Wauquiez, Manuel Valls, Bertrand Delanoë Anne Hidalgo ou Jean-Pierre Raffarin,mais aussi Charles Aznavour, Gérard Depardieu, Françoise Hardy et encore Jean Birnbaum, directeur du Monde des Livres, Joann Sfar, Éliette Abecassis, Eric-Emmanuel Schmitt, Yasmina Reza, et Francis Esmenard, président du directoire des Éditions Albin Michel. Parce que l’antisémitisme n’est pas « l’affaire des juifs, c’est l’affaire de tous », expliquent et témoignent ces centaines de signataires. Ils déplorent, le « paradoxe tragique » que l’on vit en France : mobilisation et solidarité lors d’un attentat, mais un silence troublant quand « un antisémitisme meurtrier » se déploie.

« Épuration ethnique à bas bruit »

« Dans notre histoire récente, onze Juifs viennent d’être assassinés – et certains torturés – parce que Juifs par des islamistes radicaux », écrivent-ils, en référence à l’assassinat d’Ilan Halimi en 2006, la tuerie dans une école juive de Toulouse en 2012, de l’attaque de l’Hyper Cacher en 2015, de la mort par défenestration à Paris de Sarah Halimi en 2017 et, récemment, du meurtre d’une octogénaire dans la capitale, Mireille Knoll.

« Les Français juifs ont 25 fois plus de risques d’être agressés que leurs concitoyens musulmans », lit-on dans ce manifeste. « Dix pour cent des citoyens juifs d’Ile de France -c’est-à-dire environ 50.000 personnes- ont récemment été contraints de déménager parce qu’ils n’étaient plus en sécurité dans certaines cités et parce que leurs enfants ne pouvaient plus fréquenter l’école de la République. Il s’agit d’une épuration ethnique à bas bruit au pays d’Emile Zola et de Clemenceau », accusent les signataires.

En outre, « au vieil antisémitisme de l’extrême droite s’ajoute l’antisémitisme d’une partie de la gauche radicale qui a trouvé dans l’antisionisme l’alibi pour transformer les bourreaux des juifs en victimes de la société », assène le texte. « La bassesse électorale calcule que le vote musulman est dix fois supérieur au vote juif », accusent encore les signataires.

En conclusion, les signataires demandent « que les versets du Coran appelant au meurtre et au châtiment des juifs, des chrétiens et des incroyants soient frappés de caducité par les autorités théologiques, comme le furent les incohérences de la Bible et l’antisémitisme catholique aboli par (le concile) Vatican II, afin qu’aucun croyant ne puisse s’appuyer sur un texte sacré pour commettre un crime ». « Nous attendons de l’islam de France qu’il ouvre la voie », écrivent-ils.

Print Friendly, PDF & Email

10 COMMENTS

  1. Il était temps de reconnaitre que l’islamisme est un groupement de va nu pieds organisation d assassins e que l’islamo socalocommunistes ne peuvent plus revendiquer la phobie pour se protéger

  2. je signe et resigne de surcroît il y a beaucoup de personnes d’origine juives en France depuis que les 12 tribus se sont répandues dans le monde et en France c’est le 1er fis RUBEN qui c’est installé en France avec sa ‘famille’ un peu d’histoire ne ferait du mal à personne !!!!!!

  3. le vote musulman étant 10 fois supérieur, et la voracité des hommes et femmes politiques une fois élus cherchent déjà à se faire réélire.
    Qu’ont-ils et elles fait de la douce France aimée et respectée de ses citoyens, en abandonnant à l’extrême gauche et à l’Islam notre République.
    Les citoyens Juifs ont été et sont toujours exemplaires, Républicains dans l’âme.Je reste pessimiste mais remercie les 300 signataires pour leur sursaut républicain. Il en faudrait des milliers , des millions qui suivent
    cet élan éxemplaire.

  4. Pauvre France qui a été le pays de mon enfance et que je ne reconnais plus. Dans quelques années au plus vous nous regretterez nous qui aujourd’hui prenons la décision de partir. Merci aux 300 signataires mais je crains qu’il ne soit déjà trop tard…..

  5. Parmi les signataires, il y a un ex-président et des ex-premiers-ministres, pourquoi ce qu’ils proposent maintenant ils ne l’ont pas fait lorsqu’ils étaient au pouvoir? Avec des gens comme eux, qui ont signe le manifeste, et ceux qui s’y opposent pour ne pas chagriner leurs maîtres musulmans, cela me parait etre un appel a l’aide dans le désert. Je crois que la lutte contre l’antisémitisme par les autorites et la population francaises n’est que du bla bla bla et reste un voeu même pas pieu. Pourquoi combattre l’antisémitisme musulman puisque les Juifs servent de tampon entre les français non-juifs et les musulmans. Sans les Juifs comme chiffon rouge les autorités et la population se retrouverez face aux vrais problèmes. L’expoir est ailleurs.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here