Le premier s’appelle Abd al-Karim Adel Assi, il est arabe israélien. Il avait sauvagement assassiné le rabbin Itamar Ben-Gal, début février puis avait réussi à s’échapper mais a été capturé le 18 mars dernier par les forces de sécurité de Tsahal. L’acte d’accusation signifié au tribunal du district de Lod précise qu’il avait l’intention de tuer des juifs à la suite d’une dispute avec un soldat de Tsahal et qu’il a délibérément ciblé et tué le jeune rabbin Itamar Ben-Gal, âgé de 29 ans et père de 4 enfants.

Le deuxième s’appelle Malek Yousef Asadi, il est aussi  arabe israélien et originaire du nord d’Israël, il a été inculpé pour avoir perpétré une attaque terroriste avec son véhicule qui a blessé deux soldats, un policier des frontières et un civil près de la gare d’Akko au début du mois de mars avant d’être neutralisé par un policier des frontières. 2.

Les forces israéliennes ont arrêté Abed al-Karim Adel Assi, le 18 mars dernier après une chasse à l’homme qui a duré près d’un mois et demi. Le terroriste  qui avait sauvagement assassiné le rabbin Itamar Ben-Gal, dans le ville d’Ariel en Judée Samarie en février dernier, avait réussi à prendre la fuite. Le rabbin Itamar Ben-Gal, 29 ans, résidant de la communauté de Har Bracha à Samarie était père de quatre enfants et travaillait comme éducateur à Givat Shmouel, et enseignait aussi à la Yeshiva de Har Bracha.

.

.

Selon l’acte d’accusation, Abed al-Karim Adel Assi a décidé le 5 février dernier de commettre un attentat  et d’assassiner des Juifs à la suite d’une dispute, la veille,  avec un soldat de Tsahal à la jonction d’Ariel. Le même jour, il a acheté deux couteaux de 27 cm à Naplouse et s’est dirigé vers la jonction d’Ariel où il a repéré le rabbin Ben Gal,  un Juif  avec une kippa. Il s’est alors approché de sa victime et l’a poignardé dans la poitrine et le ventre.

Au cours de l’enquête, le terroriste a avoué toutes les accusations portées contre lui.

Le deuxième terroriste inculpé ce jeudi avait tenté d’écraser des piétons  et avait réussi à en faucher trois  dans la ville d’Acre  le 3 mars dernier. Malgré des images vidéos impressionnantes, les victimes n’ont cependant été que légèrement blessées.

.

.

L’acte d’accusation précise que le terroriste qui accompagnait sa femme à la clinique pour un examen médical, avait garé son véhicule sur un trottoir de la rue Ha’atzmaut  à côté de la clinique en bloquant le passage piétons. A 11h24, des policiers  ont verbalisé le véhicule. En remontant dans sa voiture, l’homme est devenu fou et a tenté d’écraser des soldats dans la rue. L’ acte d’accusation précise  également  que le matin même il aurait confié à ses amis que «la vie était plus belle au paradis». De profession soudeur, Assadi s’est fait licencié en mars 2016, après s’être radicalisé puis  marié deux mois plus tard…

 

Print Friendly, PDF & Email

4 COMMENTS

  1. tu es complètement CON, mon pauvre Yehouda. L’assassin, c’est TOI, de toujours déblatérer ceux qui te défendent et de protègent, en l’occurrence TSAHAL.

  2. Je crois qu’effectivement yehouda est soit débile mental soit tellement con qu’il ne comprends strictement rien à ce qui se passe autour de lui.
    Misken !

  3. Le fait que l IDF tus les Palestiniens dans les evenement actuels mais refuse ce droit a un juif menace dans son lieu de travail

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here