Le taux de natalité israélien qui continue d’augmenter chaque année, est devenu le plus élevé de tous les pays membres de l’OCDE. L’Office Central Israélien des statistiques a publié ses chiffres démographiques: 181 405 enfants sont nés en 2016, un nombre qui traduit un taux de fécondité de 3,11 enfants par femme israélienne (juives et non juives) et qui place Israël en tête des tous les pays membres de l’OCDE. Et, fait encore plus inhabituel, sur les 181 405 enfants, 73,9% sont nés de femmes juives, contre seulement 23,2% de femmes arabes.

Photo by Yossi Zeliger/Flash90
Photo by Yossi Zeliger/Flash90

Le rapport indique en outre que le taux de fécondité total d’Israël (nombre moyen d’enfants nés dans le pays) continue d’augmenter et qu’il est passé de 3,10 en 2015 à 3,11 en 2016, le plus élevé parmi les 35 États membres de l’organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) dont la moyenne n’est que de 1,70 enfants par femme, bien en deçà du taux de remplacement minimum.

Comme la plupart des pays industrialisés, le taux de fécondité en Israël avait considérablement diminué entre les années 70 et le début des années 2000, passant d’une moyenne de 4 enfants en 1970 à 2,80 enfants en 2005. Cependant depuis 2006,  le taux de fécondité en Israël est en hausse et dépasse maintenant l’Arabie saoudite, qui occupait auparavant la première place, avec une moyenne de 7,30 enfants par femme en 1979, mais qui est tombé à 2,70 depuis lors.

Cette augmentation du taux de fécondité en Israël intervient, il faut le souligner, malgré les baisses de la plupart des groupes démographiques non juifs du pays. Le taux atteint 3,16 parmi les femmes juives israéliennes dépassant pour la première fois dans l’histoire d’Israël le taux de fécondité arabe, qui est tombé à 3,11. La plus forte baisse a toutefois été enregistrée parmi les membres de la communauté druze  qui affichait un taux de 6,10 en 1980, contre 2,15 en 2016.

Tel-Avivre – source israelnationalnews

Print Friendly, PDF & Email

3 COMMENTS

  1. Qu’entends t’on mon tonton avec une natalité oûl’on donne la tété? est ce celle de nos petits titis, nos sabras? ou est ce la totalité des marmottes venus nous faire des coucous des brr brrr et des bouuu bouuu, sur cette terre d’Israël. Parce que si dans le nombre de ces petits z’amours qui sont plus que bienvenus, vous comptabilisez aussi les arabiches, alors là mes p’tits gars de la mariiiiine ça n’va pa, mais vraiment pas du tout.et en aucun cas l’on devrait s’en réjouir. Eux c’est eux et bientôt si dieu le veut nous les chasserons à grands coup d’lattes dans l’bas du dos qu’ils ont toujours tout dégueux et nous c’est nous.Car comme disait le boss le patron, le général de Gaulle, on ne mélange jamais l’huile et le vinaigre. Qu’on se le dise ma chère denise

  2. C’est les femmes juives qui ont le taux le plus élevées selon
    L’article.
    Hier j’ ai entendu sur i24news que la proportion de jeunes
    Orthodoxes parmi les jeunes est très élevée et croit plus vite que
    les autres population s du même
    Âge parmi les juifs .C’est précisément
    Pour cela que le service militaire deviendrait obligatoire
    Pour eux aussi.
    Question : est ce que les religieux auraient un peu raison
    Quand ils refusent que les femmes soient combattantes
    Dans l’armée? Je me mets la tête sous le matelas pour ne pas sentir les coups !!!!
    Un article du Figaro , je crois, expliquait qu’une culture ne peut
    Continuer à exister que si le taux de natalité est élevé
    Sinon elle disparaît !

    .

  3. […] Le taux de natalité israélien qui continue d’augmenter chaque année, est devenu le plus élevé de tous les pays membres de l’OCDE. L’Office Central Israélien des statistiques a publié ses chiffres démographiques: 181 405 enfants sont nés en 2016, un nombre qui traduit un taux de fécondité de 3,11 enfants par femme israélienne (juives et non juives) et qui place Israël en tête des tous les pays membres de l’OCDE. Et, fait encore plus inhabituel, sur les 181 405 enfants, 73,9% sont nés de femmes juives, contre seulement 23,2% de femmes arabes. Lire la suite sur tel-avivre.com […]

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here