Le ministère des Transports avait annoncé début janvier que la ligne de chemin de fer à grande vitesse Tel-Aviv-Jérusalem entrerait en service le 30 mars prochain, à la veille de Pessah mais, à un peu moins de six semaines de l’ouverture, le journal économique israélien Globes a obtenu des rapports d’audit qui indiqueraient que, pour des raison de sécurité,  la ligne ne sera pas en fonction avant le mois août…

Le ministre israélien des Transports, Israel Katz, lors d'un essai routier du train express Jérusalem-Tel Aviv dans le centre d'Israël, le 16 janvier 2018. Photo de Hadas Parush / Flash90
Le ministre israélien des Transports, Israel Katz, lors d’un essai  du train express Jérusalem-Tel Aviv , le 16 janvier 2018. Photo de Hadas Parush / Flash90

Le contrôleur de l’État avait averti que la construction hâtive pourrait mettre en danger des vies humaines. Selon lui, les règles de sécurité continuent d’être ignorées et les «vérifications de coordination essentielles entre les divers systèmes n’auraient pas encore été effectuées». En outre, des travaux sont encore en cours sur les voies et les systèmes de communication ne sont toujours pas au point dans les différents tunnels.  Globes aurait constaté que les trains qui circulent actuellement dans les tunnels n’ont pas encore de systèmes de communication en état de marche, ce qui est contraire aux règles de sécurité, même quand il s’agit d’un «test».

Rappelons que  le voyage devrait être gratuit pour cause de rodage les trois premiers mois pour les détenteurs de carte de transport (Rav Kav) et que lors de la première phase d’exploitation, le train reliera la gare routière centrale de Jérusalem à la gare Hahagana de Tel-Aviv avec une fréquence de deux trains toutes les heures dans chaque direction, la durée du voyage sera de 28 minutes à une vitesse de 160km/h. Dans la phase ultérieure, la fréquence des trains devrait augmenter à trois par heure dans les deux sens aux heures de pointe, soit un train toutes les 20 minutes jusqu’à 6 trains toutes les heures dans un avenir un peu plus lointain.

En réponse au rapport publié par Globes, Israel Railways (les chemins de fer israéliens ont déclaré: « Le plan de transition vers la propulsion électrique et la pose de la ligne ferroviaire à grande vitesse vers Jérusalem a été approuvé par les autorités de planification et fait l’objet d’une étude approfondie, étape par étape. Des efforts considérables sont déployés pour achever les travaux et ouvrir la ligne dans les délais prévus, à condition que la sécurité des passagers soit pleinement assurée« . Ouf, on a eu chaud….

Tel-Avivre –

Print Friendly, PDF & Email

9 COMMENTS

  1. Le contraire m aurait étonné il y a tellement de de défaut que c était prévu pour fin 2019 tous est bidon dans ce pays depuis 2001 que ce projet existe ça fait 17 ans pour 90 malheureux Kms en France paris bordeaux 700 km en 2 ans c était opérationnel en Israël vivent la corruption la kenesset 1er Assemblée de l OCDE corrompus

    • Vous avez hélas raison, la soumission du premier ministre aux partis religieux fait que tout est toujours soit retardé soit annulé soit mis en oeuvre sous les conditions des partis religieux, ce sont bien eux qui on mit la M…. sur la construction de cette mini ligne et ce depuis le début.

  2. La pub affichée sur les panneaux extérieurs de la gare à Jérusalem dit que le train mettra « 30 minutes » entre JERUSALEM// TEL AVIV ( et l’inverse).
    Il serait plus honnête de mettre :
    « Durée du trajet : 30 minutes ET 6 MOIS❗️« 

Répondre à Soliloque Cancel reply

Please enter your comment!
Please enter your name here