Avec deux terroristes neutralisés hier lors d’une attaque à l’arme blanche à la jonction de Tapuah, dans le centre de Samarie, et un avant-hier à Hevron à l’entrée du tombeau des patriarches le commerce des couteaux doit aller bon train en territoire palestinien.

Le couteau d'un terroriste palestinien sur les lieux d'une tentative d'attaque à l'arme blanche à la jonction de Gush Etzion le 28 juillet 2017. Le Palestinien présumé a immédiatement été abattu par les forces de sécurité. Photo par Gershon Elinson / Flash90
Le couteau d’un terroriste palestinien sur les lieux d’une tentative d’attaque à l’arme blanche à la jonction de Gush Etzion Photo par Gershon Elinson / Flash90

Les forces de sécurité israéliennes ont neutralisé les deux terroristes hier après-midi alors qu’ils tentaient de commettre une attaque à l’arme blanche au poste de contrôle, situé à l’intersection de la route 5 (route trans-Samarie) et de la route 60. Selon le porte-parole de la police, les agents de la police des frontières stationnés à l’intersection ont repéré les deux terroristes tandis qu’ils sortaient des couteaux à l’approche du poste. Les deux hommes ont refusé d’arrêter, et ont donc été neutralisés par les tirs des officiers en faction. Aucun blessé n’a été signalé parmi les forces de sécurité stationnées à la jonction. Les terroristes quant à eux été placés en détention avant d’être transférés à l’hôpital Beilinson à Petah Tikva pour y être soignés. Cet incident fait écho à celui d’avant-hier lorsqu’un homme, qui avait pourtant réussi à passer le détecteur de métaux, a été arrêté en raison de son comportement suspect. La fouille avait ensuite révélé un couteau caché dans les vêtements du terroriste qui prévoyait de commettre une attaque à l’arme blanche sur le site des patriarches.

La police des frontières n’a pas manqué de saluer ses soldats qui font sans cesse preuve d’un courage sans pareil: «Au-delà des moyens technologiques mis à la disposition des soldats dans leurs missions, rien ne remplace le professionnalisme et la vigilance des combattants qui ont réussi à empêcher une attaque et à sauver des vies».

Tel-Avivre-

Print Friendly, PDF & Email

4 COMMENTS

  1. « Trois terroristes à l’arme blanche en deux jours… Reste-t-il encore des couteaux en territoire palestinien?? »

    Il n’existe pas de territoire palestinien. Il existe des territoires sous contrôle palestinien, ce qui n’est pas du tout pareil. Un tapis rouge sera déroulé pour Tel Avivre à Rammallah pour avoir donné aux Arabes dits « palestiniens » des territoires qui n’ont jamais été les leurs.

    Pas félicitation à Tel Avivre pour ce lapsus stupide !

  2. ou alors mettre entre guillements « territoire palestinien » pour que l’on comprenne bien que c’est la mention européenne officielle, pas nécessairement celle en Eretz Israel
    Désormais on ne dira plus « marocco sakin » mais « palestinian sakin ». Cela passera dans la légende, quand la paix sera établie avec Médina Gdola; Amen!

  3. il n’y a pas de pays qui s’appelle Palestine il y a des territoires que nous avons accepter de céder sous direction sous contrôle arabe le seul pays Palestine avant israel etait juif c’est le nom que les anglais ont donne a notre pays qu’un égyptiens nomme arafat un terroriste arabe s’en est approprie ainsi comme Abbas essaye de s’approprier notre histoire pour ces terroristes la mort est au bout de leur chemin

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here