Sous prétexte que les salaires des députés seraient liés au salaire moyen et que ceux des membres du gouvernement israéliens dépendraient des prix à la consommation et qu’Israël selon les économistes subirait depuis quatre ans  une déflation, la Knesset (le parlement israélien) a décidé de rétablir « l’injustice » et donc d’octroyer une augmentation de 5 000 shekels pour les ministres et de 5 500 shekels pour le premier ministre.

Moshe Gafni, membre du Parlement du Judaïsme de la Torah uni, s'entretient avec le chef de l'opposition, Isaac Herzog, lors d'un vote sur une loi intitulée "Supermarchés Bill", dans la salle du parlement israélien le 8 janvier 2018. Photo Yonatan Sindel / Flash90
Moshe Gafni, membre du Parlement (Judaïsme de la Torah unifiée), avec le chef de l’opposition, Isaac Herzog,  au parlement israélien le 8 janvier 2018. Photo Yonatan Sindel / Flash90

Le Comité des finances de la Knesset a approuvé lundi une augmentation de salaire de quelque 5 000 shekels pour les ministres et de 5 500 NIS pour le Premier ministre, soit 3 millions de shekels pris sur le budget de l’Etat. Les salaires des membres du gouvernement seront maintenant liés au salaire moyen, après avoir « stagné » pendant des années alors qu’ils étaient  liés à l’indice des prix à la consommation et le changement sera rétroactif, comme si les salaires des ministres et du premier ministre avaient toujours été liés au salaire moyen.

Le salaire du Premier ministre Benjamin Netanyahou sera désormais égal à  celui du président de la Knesset, Yuli Edelstein, en passant de 44.100 à 49.600 shekels par mois. Le salaire des ministres, quant à lui, sera comparable à celui du chef de l’opposition, Isaac Herzog soit à 44 200 alors qu’il était de 39 200  shekels.

C’est Moshe Gafni député de l’UTJ (parti religieux orthodoxe ashkénaze) qui a initié la proposition car les salaires des députés ont dépassé en 2017 ceux de leurs collègues du gouvernement. Le salaire moyen selon les experts augmentent  de 2 à 3 pour cent par an. Les salaires des ministres étaient depuis 2001 liés à l’indice des prix à la consommation qui  à l’époque augmentaient  plus vite que le salaire moyen en raison de l’inflation galopante.

En outre, selon les données du ministère des Finances, le salaire moyen aurait augmenté d’environ 31% au cours des 12 dernières années, tandis que le salaire lié à l’indice des prix à la consommation n’aurait augmenté que de 19,5% au cours de la même période et, toujours selon les spécialistes, Israël connaîtrait depuis quatre ans une déflation ce qui en d’autres termes veut dire que les prix à la consommation sont en baisse en Israël. Difficile à constater au quotidien mais les chiffres semblent l’attester….

Tel-Avivre –

Print Friendly, PDF & Email

10 COMMENTS

  1. Pour ce salaire Nataniahou n hésite pas à mouiller sa chemise
    Et il faut comprendre qu il peux se payer une caisse de champagne et une
    boîte des meilleurs cigares voir même les services d un traiteur
    Ceux qui manifestent et accusent sont des jaloux et des mauvaises foi…

  2. Rien ne me choque. Les ministres français sont mieux payés encore malgré des finances catastrophiques. Et comme l’a fait remarquer Gérard Couvert, les joueurs de foot sont eux…autrement payés! J’ajouterai même…anormalement…

  3. Un jour chacun devant le tribunal de Christ chacun devra rendre compte du mal ou bien qu ‘ il aura fait , les grands salaires ne pourront pas le defendre , aucune excuse!

    • Cela me semble justifie si on tient compte du travail effectue par ce gouvernement. Quan au tribunal aptes la mort, je suis convaincu qu’il ne sera pas présidé par yeshou.

      • Alors, tout ce que l’on raconte dans la religion: le Paradis, l’Enfer, le Tribunal du Christ est faux???

        Si ‘on ne croit plus à cela, pourquoi continuer à croire à tout le reste?

  4. […] Sous prétexte que les salaires des députés seraient liés au salaire moyen et que ceux des membres du gouvernement israéliens dépendraient des prix à la consommation et qu’Israël selon les économistes subirait depuis quatre ans  une déflation, la Knesset (le parlement israélien) a décidé de rétablir « l’injustice » et donc d’octroyer une augmentation de 5 000 shekels pour les ministres et de 5 500 shekels pour le premier ministre. Lire la suite sur tel-avivre.com […]

  5. Faux, un ministre français gagné 9940 euros brut soit 8364 euros net. On est plutôt mieux payés dans le gouvernement Bibi près de 12000 euros , pendant que tous ces gens s’augmentent 1/4 de la population vit sous le seuil de pauvreté. Tout ce gouvernement fait honte au sionisme et aux fondateurs d’israel comme Ben Gourion,Golda Leur, Menachem Bégin ou Itshak Shamir. Car eux se sont donnés corps et âme pour Israël tout en restant humble.

  6. il y a des survivants de la Shoah qui aimeraient bien avoir de quoi vivre dignement.
    c’est pas à la Knesset de décider entre soi l’augmentation des députés . c’est au peuple de le décider. c’est plutôt médiocre comme démarche.

Répondre à STARRL Cancel reply

Please enter your comment!
Please enter your name here