Donald Trump par la voix de son ambassadrice à l’ONU, Nikki Haley, avait averti la semaine dernière que les États-Unis pourraient couper le robinet des pays qui voterait pour la résolution de l’ONU de s’opposer à la décision américaine. Force est de constater qu’encore une fois Donald Trump a tenu ses promesses puis qu’il a annoncé  hier une réduction drastique de la participation américaine au budget de l’ONU pour 2018-2019 qui sera réduit de 285 millions de dollars par rapport aux deux années précédentes.

trumponu.

Quelques jours après que l’Assemblée générale de l’ONU ai désavoué le président Trump en votant une résolution déclarant sa décision sur Jérusalem capitale de l’Etat d’Israel « nulle et non avenue », l’ambassadrice Nikki Haley a publié une déclaration annonçant d’une part sa décision de réduire le budget 2018-2019 de 285 millions de dollars et d’autre part d’exercer plus de contrôle sur l’organisation mondiale.  « Nous ne laisserons plus la générosité du peuple américain être exploitée sans contrôle » a déclaré l’ambassadrice.

Nikki Haley a expliqué que les Etats-Unis souhaitaient à présent accroître l’efficacité de l’ONU tout en protégeant les intérêts américains. « Les Etats-Unis réduisent le soutien de l’ONU mais aussi son budget de fonctionnement » et  » inculqueront plus de discipline et de responsabilité dans le système des Nations Unies » a déclaré l’ambassadrice américaine à l’ONU.

En outre, les Etats-Unis ont été et resteront le plus grand contributeur de l’organisation avec 3,3 milliards de dollars injectés chaque année, soit  22% du budget annuel global de l’ONU.

Tel-Avivre-

Print Friendly, PDF & Email

14 COMMENTS

  1. Pourquoi continuent-ils d’engraisser comme des porcs ces antisémites officiels ennemis d’Israel et des US?..C’est tout leur financement qui devrait être coupé jusqu’au dernier centime à ses suceurs de sang pro-islam..

  2. À peine 10% de la contribution totale des USA . Une réduction brutale de 50% aurait été efficace . La baisse de 10% ne va pas se faire sentir . C’est quand même de l’avoir fait . Merci Mr Trump . You are a great President

  3. Même pas 10% : 5% puisque c’est une réduction SUR DEUX ANS. Mais c’est un début. Et surtout le contrôle. Là ça va faire mal…

  4. Trump a bien fait , et il continue encore avec la taxation des produits importés aux USA + 25%. Ça va toucher entre autre la France qui a votée contre les USA. Plus difficile pour la France de vendre aux USA ses marchandises tels que vins, charcuteries, fromages, voitures, produits de luxes ect ect.Que tous ces commerçants français aillent se plaindre au quai d’Orsay, ou aillent vendre leurs fourbis aux Qatar ou à l’Iran. Enfin la France dans sa politique constante contre Israël devra assumer pour une fois ses positions et en supporter les conséquences économiques quant à ses exportations vers les USA, comme le reste de l’EUROPE.

  5. je pense à TEVA géant pharmaceutique numéro 1 dans le secteur des génériques qui inonde le monde, j’appelle l’entreprise pharmaceutique à augmenter ses spécialités médicamenteuses considérablement.
    Matraquez les pays qui vous font du mal…

  6. […] Donald Trump par la voix de son ambassadrice à l’ONU, Nikki Haley, avait averti la semaine dernière que les États-Unis pourraient couper le robinet des pays qui voterait pour la résolution de l’ONU de s’opposer à la décision américaine. Force est de constater qu’encore une fois Donald Trump a tenu ses promesses puis qu’il a annoncé  hier une réduction drastique de la participation américaine au budget de l’ONU pour 2018-2019 qui sera réduit de 285 millions de dollars par rapport aux deux années précédentes.Lire la suite sur tel-avivre.com […]

  7. 3.3 milliards de dollars injectés chaque année pour l’ ONU par les Américains ?

    Mr Trump pouvait bien faire « sauter » 1 milliard à ces ONUlars pour leur apprendre à bien voter.

  8. Je travaille à l’ ONU et je pense que cette sanction n’est pas très grave. L’ antisémitisme est le mode de pensée quotidien de la plupart des fonctionnaires qui désirent se faire bien voir des pays arabes et musulmans, lesquels « régnent » sur l’ ensemble des services, incluant bien sûr le recrutement.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here