Sous l’impulsion du prince héritier Mohammed ben Salmane et après la fin de l’interdiction de conduire pour les femmes, l’Arabie saoudite a levé lundi l’interdiction qui frappait depuis 35 ans les salles de cinéma.

Mohammed bin Salman
Mohammed bin Salman

« Les cinémas commerciaux seront autorisés à opérer dans le royaume à partir du début 2018, pour la première fois depuis plus de 35 ans« , a déclaré le ministère de la Culture et de l’Information dans un communiqué.

Il semblerait que les symboles d’ouverture de l’Arabie saoudite se succèdent dans ce royaume ultraconservateur musulman. L’Arabie saoudite a donc décidé d’autoriser l’ouverture de salles de cinéma publiques, dès 2018, mettant fin à une interdiction depuis plus de trente-cinq ans. Dans le cadre d’un ambitieux plan de réformes soutenu par le prince héritier Mohammed ben Salmane, le gouvernement qui a annoncé qu’il commençait immédiatement à accorder des licences, souhaite ainsi promouvoir le divertissement (concerts, spectacles, cinémas) dans le but de réduire la dépendance du pays vis-à-vis du pétrole et malgré l’opposition des milieux ultraconservateurs.

« C’est un moment décisif dans le développement de l’économie culturelle du royaume« , a dit le ministre de l’Information, Awwad Alawwad.

L’Arabie saoudite devrait avoir plus de 300 cinémas, avec plus de 2.000 écrans de projection, d’ici 2030, selon le ministère.

Tel-Avivre- 

Print Friendly, PDF & Email

3 COMMENTS

  1. voila deja un prince moderne eficase et qui va de lavant la liberte liberte de tout chacun il ira tres loin ce jeune price un qui voie d utre paye libre bravo

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here