Le lundi 23 octobre, Francis Huster  et Thierry Lhermitte étaient sur scène au théâtre Gerard Behar de Jérusalem  pour interpréter « Inconnu à cette adresse », une pièce tirée du chef d’œuvre de Kressmann Taylor parue aux Etats-Unis en 1938. Un texte magistral, bouleversant, essentiel, choc, un échange épistolaire de dix-neuf lettres entre deux amis, un Allemand et un Juif américain, à l’heure de la montée du nazisme. Au fil de la correspondance, le ton s’assèche entre les deux amis. On assiste à l’idéologie fasciste qui s’infiltre, à l’horreur qui arrive….

IMG_9070
.

Hier soir encore les deux acteurs ont joué leur partition avec une conviction qui a forcé l’admiration. L’émotion était peut-être encore plus palpable que lors des précédentes representations car le théâtre Gerard Behar anciennement connu sous le nom de Beit Ha’Am fut le  lieu historique du procès d’Adolf Eichmann.

Les spectateurs ont assisté à la pièce dans un silence quasiment religieux puis comme il se doit Huster et Lhermitte ont salué leur public. Francis Huster, au début plutôt calme,  s’est dit tres ému d’avoir joué la piece à Jérusalem « au cœur du monde » selon ses propres mots. Et dans une colère retenue, l’acteur s’est indigné en déclarant : « C’est une honte qu’Israël ne fasse pas parti de la francophonie, un pays qui compte des centaines de millers de francophones»  avant d’ajouter avec beaucoup de courage : « Cette honte, cette lâcheté dont la France est responsable, nous allons y remédier avec la culture»…..

Tel-Avivre –

 

 

Print Friendly, PDF & Email

22 COMMENTS

  1. Il a tout a fait raison, il y a 10 fois plus de francophone en Israël qu’au Liban. Il faudrait plus tôt virer le Liban de la francophonie et laissé enter Israël, n’est ce pas M Macron ?

  2. Il a tout à fait raison, Israël parle français, réfléchis français et mange français, la francophonie est un instrument politique servant uniquement à faire plaisir à certains au détriment des autres.
    Mais, c’est comme ça, le monde est tordu, où l’on parle français est exclu et où l’on ne le parle que très peu est acclamé à bras ouvert!!!!!
    Quelle société vivons-nous, tout est pourri, transformé en fonction des intérêts économiques. Francophonie, Unesco, ONU et d’autres, dans le même sac, ficelé et lesté et jeté à la mer à jamais……

  3. Bien sur que la France est pour beaucoup dans le rejet d’Israël au sein de la francophonie et c’est un choix de sa piteuse diplomatie qui s’accroche à sa politique arabe devenue maintenant politique islamique, Mitterrand et aussi le soit disant ami d’Israël sarkozy auraient pu s’ils voulaient faire qu’Israël en fasse partie seulement voila l’entretien de bonnes relation avec les arabes font que la France n’a plus de dignité et quand on nous dis la France est l’amie d’Israël on ne peux que se tordre de rire.

  4. Il y a longtemps que ce scandale persiste. C’est le Quai d’Orsay et ses Lobbies qui s’y oppose.

    Mais aucun des ministres des A.E n’y ont rien fait.

    même pas ces 1/4 de Juif : Kouschner et Fabius…

    On aimerait bien que ça change, Bravo Francis Huster !

  5. Bravo mais la France est encore antisémite et cela depuis toujours ;et malheureusement pas encore prête à changer ; et elle soutient à fond le terrorisme ; qui commence à la détruire ; et c’ est pareil pour l’ Europe ; et la Belgique en fait partie ; au détriment de son propre peuple qui finira par se déchirer entre la Flandre et la Wallonie et qui sait , s’ affronteront peut être pour Bruxelles capitale de cette Europe maléfique ; Et cette Europe et ses protégés qui se partagent l’ argent de ces peuples ; aux profit des hautes sphères , bien protégés sur leur trône politiquement incorrectes ; mais jusque quand ??? Et combien de sang devra encore couler pour une justice pour tous …

  6. Cette pièce exceptionnelle que nous avons découvert aux éditions « Autrement » en 2001 nous avait bouleversés et nous avions interprété la pièce chez papy Claude et mammy Viviane, chacun son tour avec nos jeunes petits enfants en France et plus tard, à notre alya de larges extraits à la WIZO de Natanya.
    Certains font un rapprochement tout à fait justifié avec le film de Charlie Chaplin : « Le dictateur » mis en scène en 1938 en même temps que la parution de « Inconnu à cette adresse » un pur chef d’œuvre, et ce, avec un nombre incalculable de redditions jusqu’à nos jours.
    Viviane Scemama Lesselbaum

  7. Et si Israel ne voulait pas faire partie de cette francophonie ? C’est du moins ce que me disait le consul de France il y a quelques années.

  8. Huster bi langué, en Israêl il fait le coup du toutou toutou en colère, mais en France il défend bec et ongles les envahisseurs que
    sont les musulmans, il est l’un des plus farouches adversaires de la sentinelle debout qu’est éric Zemmour. deux visages deux opinions deux parlottes, c’est à ça et uniquement à ça qu’il faut résumer ce petit monsieur accessoirement comédien à ses heures perdues.

  9. La Sainte France de faux-culs se fait petite quand elle a besoin d’Israël pour connaitre sa technologie de pointe dans la high teck, l’informatique, ainsi que dans tous les domaines à la pointe du progrès.
    Dommage que l’on soit contraints de monnayer notre savoir, car le monde entier aurait 9 métro de retard ….
    L’innovation reste le maître mot du dictionnaire Israélien !!
    Au fait, rappelez moi ce que les Palestiniens ont inventé ses 20 dernières années, je pense qu’ils seront qualifiés au concours international du poil dans la main le plus long…

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here