Alors que l’année touche à sa fin, vient le temps pour les étudiants de réfléchir à leur expérience scolaire ou académique de l’année écoulée et de veiller à ajuster leurs objectifs futurs et s’assurer de leur réussite. En Israël, des milliers d’étudiants viennent chaque année du monde entier afin d’enrichir leur parcours scolaire ou académique et faire l’expérience de la vie en Israël.

NaaleClassePersonne n’arrive en Israël et ne demeure totalement le même, mais les barrières culturelles et linguistiques peuvent sembler insurmontables à ceux qui souhaitent s’installer ou effectuer un séjour de moyenne ou longue durée en Israël.

C’est pourquoi le plus simple pour des lycéens ou étudiants d’autres pays qui veulent venir en Israël est de s’inscrire à des programmes tels que Naalé, un programme de premier choix offrant l’opportunité d’aller au lycée en Israël gratuitement ou Anières, un programme subventionné, à la pointe de la science et des technologies, crée par l’ORT International et destiné à ouvrir les portes au prestigieux Technion à Haïfa et d’une carrière en ingénierie.

Les programmes Naalé et Anières sont tous deux conçus pour les étudiants n’ayant pas grandi en Israël et visent à les familiariser et les intégrer à la société israélienne. Dans les lycées de Naalé, les lycéens apprennent l’hébreu de manière intensive, découvrent le pays grâce à des excursions et vont au lycée avec des adolescents israéliens. A Anières également, les professeurs, les moniteurs et l’ensemble du personnel apportent un soutien permanent et individuel, pendant et en dehors des heures de cours, pour préparer chacun à la réussite.

Après avoir obtenu son baccalauréat internationalement reconnu à Naalé, Haya Ticker a étudié à l’oulpan Segoulah, a choisi d’effectuer son shérout léoumi (le service civil national) à “Lemaan A’hai” et a décidé de poursuivre ses études à la Mi’hlelet Emounah. « Naalé m’a donné tous les outils et la confiance nécessaires pour m’intégrer dans la société israélienne et devenir tout autant indépendante ici que je l’aurais été en restant dans mon école juive aux Etats-Unis » affirme Haya. « De plus, dès la fin de la seconde, j’étais en classe avec des élèves israéliens, ce qui n’a pas de prix. »

Bien que la plupart des étudiants de Naalé restent en Israël, certains retournent dans leur ville et pays d’origine. Haim Meyers, le directeur de Naalé, indique que 90% des élèves qui obtiennent leur diplôme dans le cadre de Naalé restent en Israël. « Nous sommes très fiers de chacun de nos élèves, qu’ils fassent le choix de rester en Israël ou non. Ceux qui font leur alya deviennent complètement israéliens et ceux qui retournent chez eux deviennent les meilleurs représentants et ambassadeurs du programme Naalé et d’Israël. »

Noah, un étudiant anglais en classe de seconde au sein du programme Anières est impatient de revenir pour l’année scolaire prochaine. Il nous a confié « La société israélienne fonctionne beaucoup sur une base d’entraide et la solidarité, ce qui se ressent en classe aussi. J’ai hâte de revenir l’année prochaine, retrouver mes amis et commencer un cursus plus soutenu et intensif de maths, physique et informatique. Nous voulons tous cette ouverture vers le Technion, qui est la meilleure des perspectives de carrière possibles. »

Pour les étudiants comme Haya, Naalé est un excellent cadre pour voir Israël au naturel et de manière authentique. Elle ajoute « Si vous souhaitez vous intégrer à la société israélienne, le plus tôt vous venez, le mieux c’est. »

En définitive, ces étudiants terminent leur année scolaire en Israël emplis d’espoir pour le futur qui s’annonce d’ores et déjà brillant. Comme tant d’autres, ils seront de retour l’année prochaine pour profiter des innombrables avantages qu’Israël a à offrir aux étudiants internationaux.

Par Raizel Druxman

Print Friendly, PDF & Email

1 COMMENT

  1. Israêl est toujours un modèle un exemple une réussite une voie à suivre, c’est pourquoi ce si petit pays par sa surface et si grand par son esprit est haï par les crétins les envieux les jaloux les mous du g’noux les lents du glands, …on leur pisse à la raie à l’arrêt du bus

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here