Après les succès des deux précédentes éditions, l’Institut français d’Israël et le Goethe Institut proposent cette année encore une Nuit de la Philosophie à Tel Aviv, en partenariat, avec l’Institut polonais, l’Institut Van Leer, l’Institut Cohn et l’Université de Bar-Ilan. L’événement, coordonné par le philosophe Raphael Zagury-Orly, qui en assure le commissariat, Tilla Rudel, attachée culturelle et directrice adjointe de l’Institut français d’Israël, et Wolf Iro, Directeur de l’Institut Goethe, se tiendra le jeudi 25 mai 2017. Toute la nuit, le public est invité à participer à des discussions, conférences et panels autour de grandes thématiques philosophiques actuelles.

philoCet événement unique réunira dix-neuf philosophes français et allemands de notoriété internationale et plus de quatre-vingts intellectuels israéliens de renom, avec la présence notable cette année de nombreuses femmes philosophes. Parmi elles : Fabienne Brugere, spécialisée notamment en esthétique et philosophie de l’art, philosophie morale et politique et théorie féministe, Catherine Chalier, dont les sujets de prédilection sont les liens entre pensée juive et philosophie, Delphine Horvilleur, journaliste et femme rabbin, Sandra Laugier, qui aborde dans ses ouvrages divers thèmes comme la philosophie du langage, la morale, la théorie du genre, la culture populaire mais aussi la démocratie et la désobéissance civile, Corine Pelluchon, dont les travaux traitent entre autres de l’éthique médicale, sur la question animale notamment et de l’éthique de la vulnérabilité, Gisèle Sapiro, spécialiste de sociologie de la culture et des intellectuels, ainsi que de l’histoire et l’épistémologie des sciences humaines et sociales, la romancière et essayiste Gila Lustiger, Joëlle Zask, spécialiste de philosophie politique, Astrid von Busekist, déjà invitée l’an dernier, qui a publié de nombreux ouvrages et articles sur la politique des langues, le nationalisme et la question des frontières, Andrea Kern, qui enseigne l’histoire de la philosophie à l’Université Leipzig en Allemagne, et Anna C. Zielinska, de l’Institut polonais, qui s’intéresse à la philosophie de l’action, les procédures de décision dans un contexte d’éthique biomédicale.

A travers des thématiques et des formats divers et variés, ces penseurs interviendront, débattront et poseront ensemble les questions essentielles qui marquent nos sociétés contemporaines.

L’Institut français d’Israël et le Goethe Institut ont conçu un itinéraire philosophique nocturne et totalement gratuit ! Les événements auront lieu simultanément dans plusieurs lieux partenaires autour du boulevard Rothschild – au centre Alma, au restaurant La Cantina, au Centre pour l’Art Contemporain (CCA), à la galerie Chelouche, au Musée Nahum Gutman, à l’espace de co-working “Meet in Place” et à la librairie Tola’at Sfarim de la rue Mazeh – ainsi qu’à l’Institut français de Tel Aviv. Ces espaces différents, tous accessibles à pied, proposeront tout au long de la nuit discussions philosophiques, conférences, ou débats.

A 19h30, l’événement sera ouvert sur la place en face de l’Institut français au 1 bd Rothschild par les ambassadeurs français et allemand, S.E Hélène Le Gal, le Dr. Clemens von Goetze et Raphael Zagury-Orly, Commissaire de la Nuit de la philosophie.

 

Print Friendly, PDF & Email

3 COMMENTS

  1. je ne mettrai jamais les pieds en philosophie, pas même du pied gauche, même et y compris si ça devait me porter bonheur chance amour gloire et prospérité, la philo des cocos bobos zozos est trop encombrée de cons pour que je m’y attarde ne serait ce que quelques secondes. j’en veux pour preuve ces grands voyous qu’étaient Sartre et son antisémitisme, Marx et son désastre humanitaire, Freud et ses escroqueries à répétition etc.. et etc.. parlez moi plutôt d’amour de cul de beauté d’art d’archi et de bonnes bouffes, mais pas des raisons pour lesquelles on devrait chier dur ou chier mou, le but essentiel n’est il pas uniquement de chier dans l’trou, tout l’reste n’est que futilité des esprits et tortures neuronales inutiles de la pensée… pour ceux qu’en ont j’entends évidemment

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here