La leçon vient du patron du Medef, Pierre Gattaz, invité à Paris au colloque de l’Institut israélien Technion, une véritable success-story digitale. Pierre Gattaz explique: « Les universités du Technion travaillent en symbiose avec le gouvernement et les entreprises. C’est un modèle pour la France. »

Pierre Gattaz, head of French Industrials' Federations Group (GFI) and candidate for the presidency of French employer's association Medef talks during an interview on June 6, 2013 in Paris. AFP PHOTO ERIC PIERMONT
Pierre Gattaz

« La nécessité est mère d’invention », assène Peretz Lavie, président du Technion, rencontré lundi 5 décembre au colloque annuel parisien de cet institut universitaire israélien dédié aux nouvelles technologies digitales. Cet institut regroupe notamment des académies de sciences, de médecine, d’électronique et d’architecture. « Notre pays est entouré de voisins hostiles, poursuit le scientifique. Une partie de nos technologies a ainsi été créée pour fournir des solutions que nous ne pouvions pas trouver à l’extérieur, ou alors pour lesquelles il fallait payer un prix politique très fort. Par exemple, en 1967, de Gaulle ordonne un embargo sur Israël au sujet des semi-conducteurs et des lance-missiles. Deux ans plus tard, nous ouvrons notre propre institut de microélectronique pour pallier cette situation. Et cela correspond au début de l’engagement israélien dans le secteur high-tech. Nous pouvons donc dire un grand merci à Charles de Gaulle ! »
« Nous sommes toujours insatisfaits, et ça, c’est bon pour la science »

Quand la géopolitique rejoint le monde du high-tech… Le terreau conflictuel dans lequel baigne Israël a façonné le succès du pays dans le domaine des technologies de pointe et du digital. Muriel Touaty, directrice de la branche française de l’institut qui organise le colloque, observe : « Les Israéliens ont la faculté de prendre des risques. » Peretz Lavie confirme : « Nous n’avons pas peur d’échouer. Nous aimons les défis. Nous remettons en cause absolument tout. Nous sommes toujours insatisfaits, et ça, c’est bon pour la science.  »

Accédez à la vidéo et à la suite de l’article sur le journal Le Point

Print Friendly, PDF & Email

2 COMMENTS

  1. La plus belle des inventions jamais réalisées par Israël, est encore à venir, elle devra consister à faire avaler aux muslims et par tous les pores de leurs corps, ou autres orifices, une pommade, une pastille ou un suppo avant le pôpôt, qui lavera leurs tout petits petits cerveaux, et les débarrassera ainsi définitivement des miasmes et autres encombrants qui polluent gravement leurs toutes petites petites petites cervelles d’étourneaux de moineaux, et autres charançons… parasitaires. Pour cela, un appel d’offre est lancé avec pour seule récompense, ma considération éternelle et éternuante, à vos souhaits alors à vos tables de travail, Allez GO! GO! GO! à vos ordis à vos bureaux, et à bientôt

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here