La famille d’Avra Mengistu a  demandé au Premier ministre Benjamin Netanyahou de ne pas signer d’accord de réconciliation avec la Turquie, sans avoir la preuve qu’Avera Mengistu, détenu captif du Hamas dans la bande de Gaza, soit encore en vie.

Mère de Avra Mengistu vu dans une conférence de presse à leur domicile à Ashkelon, après un ordre de bâillon a été levé sur sa disparition dans la bande de Gaza, le 8 Juillet 2015. israélienne éthiopien Mengistu aurait été vu traverser la barrière à Gaza par des soldats de Tsahal , deux mois après l'opération de protection Edge, puis a été rapporté retenu captif par le Hamas, et plus tard ses traces ont disparu. Le rapport était sous ordre de bâillon depuis Septembre, et publié aujourd'hui. Photo par Flash90
La mère d’ Avra Mengistu lors d’une conférence de presse à leur domicile d’Ashkelon. Le 8 Juillet 2015. un israelien d’origine éthiopienne, Avra Mengistu a été vu, traverser la barrière à Gaza par des soldats de Tsahal , deux mois après l’opération de protection Edge. Le Hamas a ensuite confirmé qu’il le retenait captif. Photo par Flash90

Les négociations entre Israël et la Turquie pour une normalisation totale leurs relations devraient s’achever dimanche  26 juin, sur un accord de réconciliation : Les deux parties annonceront officiellement leur rapprochement.

Les relations entre l’Etat hébreu et la Turquie sont quasiment gelées depuis l’affaire du Mavi Marmara en 2010. La Turquie avait posé trois conditions : des excuses publiques pour l’assaut, des indemnisations financières pour les victimes et la levée du blocus de Gaza. Les deux premières ont été satisfaites par Israël qui a exigé de la Turquie qu’elle n’abrite plus Saleh al-Aruri, l’un des dirigeants du Hamas accusé par l’Etat hébreu d’avoir planifié l’enlèvement et le meurtre de trois Israéliens en 2014. Seulement voilà, Avera Mengistu, un Israélien malade mental qui a franchi la clôture de la frontière à Gaza en Septembre 2014 a été oublié dans le processus et est toujours captif du Hamas qui admet l’avoir interrogé, mais prétend l’avoir laisser partir. Mais l’homme n’est jamais revenu en Israël …

Yoel Marshak, le porte-parole pour la libération de Mengistu a déclaré : « Nous comprenons que l’accord avec la Turquie induise de nombreuses concessions mais il n’est pas raisonnable qu’un Juif israélien, détenu prisonnier  par une organisation terroriste meurtrière doive être oublié dans le processus ». Il ajoute : «Monsieur le Premier ministre, vous avez le pouvoir d’exiger de la Turquie de faire pression sur le Hamas pour mettre fin à cette terrible affaire. Avez-vous oublié nos frères? « .

Le frère d’Avera, Ilan Mengistu, a également déclaré: «Mon frère malade et handicapé mental est détenu par le Hamas contre toutes les conventions du droit international. Avera, est encore en vie. C’est notre frère à tous ne l’oublions pas « .

par Max Tordjman –

Print Friendly, PDF & Email

5 COMMENTS

  1. Israel n’a jamais laissé tomber un de ses enfants
    qu’il continue de le faire et surtout ne pas oublier Avra Mengistu

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here