La ville de Netanya en Israël à honoré Chiune Sugihara un juste parmi les nations en donnant son nom à une de ses rues, le mardi 7 juin. Inconnu du grand public, Chiune Sugihara, appelé aussi Sempo Sugiwara était un diplomate japonais qui sauva 6 000 Juifs durant la Seconde Guerre mondiale entre juillet et août 1940. A cette époque, Chiune Sugihara est rattaché à la Lituanie et occupe alors le poste de consul du Japon en Lituanie. Il décide de désobéir à son gouvernement et d’aider les juifs de Lituanie. en accordant  des milliers de visas vers le Japon de sa propre initiative. Les réfugiés devaient alors traverser toute l’Union soviétique pour arriver au Japon. La plupart repartaient alors pour Shanghaï, où 30 000 Juifs ont vécu pendant la Seconde Guerre mondiale.

juste
Chiune Sugihara un juste parmi les nations

1941, environ 6000 Juifs ont fui la montée du régime nazi et ont obtenu des visas du Japon par le consul Chiune Sugihara en poste en Lithuanie. Ils ont été envoyé vers la Chine mais aussi vers le Japon via le port de Tsuruga. La démarche de cet homme fut purement humaniste désintéressée, car non seulement il n’en tira aucun avantage, mais sa carrière fut brisée. Ce n’est qu’après sa mort que l’État japonais l’a réhabilité. A son retour au Japon, le ministre des affaires étrangères lui demande de démissionner pour avoir désobéi aux ordres. Chiune Sugihara mourra en 1986 dans l’indifférence la plus totale. Quand on lui demanda pourquoi il avait risqué sa carrière, voire sa vie, pour aider d’autres personnes, il aurait répondu, citant un adage samouraï : « Même un chasseur ne peut tuer l’oiseau qui vole vers lui en cherchant un refuge ». En 1985, Israël l’honora en tant que Juste parmi les nations. Chiune Sugihara est aussi honoré au Shanghai Jewish Refugees Museum, situé dans le quartier de Hongkou, qui abritait le ghetto juif pendant l’occupation japonaise de la Chine.

Lors de la cérémonie d’inauguration de la rue, le maire de Netanya, Miriam Fierberg-Ikar, était présent avec le fils de Chiune Sugihara, Nobuki Sugihara. Ce dernier a tenu à remercier le peuple israélien: «Je vous remercie pour cette rue qui porte le nom de mon père. Mon père avait montré aux réfugiés le chemin pour échapper à l’Holocauste et cette rue montre maintenant aux jeunes le chemin vers le futur».

par Jeremy Gozlan –

Print Friendly, PDF & Email

3 COMMENTS

  1. Bravo au maire de Netanya et à tous ceux qui ont travaillé à honorer la mémoire de ce Juste.

    Merci à Monsieur Chiune Sugihara. Que votre nom porte avec honneur et pour des générations la noblesse de votre action.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here