Et on se moque de la femme bavarde ! Mais c’est bien plus grave pour vous messieurs ! Vous n’imaginez pas combien un peu plus d’une heure de communication peut altérer votre pouvoir de reproduction si ce n’est de séduction bien évidemment…C’est une étude effectuée par dans le cadre d’obtention de sa thèse que le docteur Yulia Sheinfeld de la faculté de médecine Technion et le professeur Martha Dirnfeld, directeur de l’unité de fertilité du Carmel médical, ont mis le « doigt dessus » ce problème !

reduce.

« Les chercheurs ont établi un lien entre l’utilisation d’un téléphone et la réduction de la quantité de sperme produit, pouvant provoquer des problèmes de fertilité. 47% des hommes qui gardent leur téléphone dans les poches de leur pantalon ont enregistré des niveaux anormalement bas de concentration des spermatozoïdes, contrairement à 11% de la population générale. L’étude portait sur un large éventail de variables liées aux habitudes d’utilisation des téléphones cellulaires et sur la qualité du sperme, selon les paramètres définis par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) en 2010. La population étudiée était composée de 106 hommes qui ont subi une évaluation à l’unité de la fertilité et des FIV en 2011-12. Les participants ont rempli des questionnaires détaillés, y compris les caractéristiques démographiques et les données, les conditions médicales qui peuvent affecter la qualité du sperme, et des questions très détaillées et complètes sur leur utilisation du téléphone cellulaire : combien de temps l’utilisateur passe sur le téléphone chaque jour, où il porte son téléphone, s’il émet ou reçoit des appels dans les zones où la réception est mauvaise et tout en chargeant son téléphone, et ainsi de suite. A la fin du processus de collecte de données, les chercheurs ont examiné le lien entre les variables indépendantes (habitudes d’utilisation de téléphone) et les résultats de la qualité du sperme.
Parler au téléphone plus d’une heure par jour ou parler lorsque la batterie du téléphone se recharge double les risques de réduction de la concentration de spermatozoïdes d’après l’étude.
Interrogé par les médias israéliens, Zilberlicht recommande d’utiliser des oreillettes le plus souvent possible. Il a ajouté que d’autres études seront nécessaires pour définir de manière définitive le lien entre la radiation des téléphones et les problèmes de fertilité. »
Conclusion : On sait donc maintenant ce à quoi l’homme (et la femme au travers de la notion de couple), s’exposent en ne faisant que téléphoner même en tout bien tout honneur !
Mais pourquoi ne pas en profiter, et pour le même prix, étudier la façon de jouer à ce propos sur la volonté de procréer ! … Ou pas !

Source i24news et israelscienceinfo.com

Print Friendly, PDF & Email

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here