Près de 45 millions de Français ont été appelés ce dimanche aux urnes. Le taux de participation au deuxième tour des élections régionales a été plus important que lors du premier tour : le chiffre avancé est de 58,5 %. Vu les nouveaux enjeux créés par les progrès de l’extrême droite, les journalistes français ont estimé que ces régionales prenaient d’une certaine façon la tournure d’un scrutin national. Comme on l’a vu, la majorité des candidats de gauche se sont retirés de la course pour « barrer la route au Front national ». Mais ce n’était pas la consigne donnée par l’ancien président Nicolas Sarkozy, chef du Parti des Républicains qui a maintenu en place ses candidats.

Elections_Regionales.

A 20 heures, les premières estimations ont été données : elles indiquent que le Front National ne dirigera aucune région dans les six années à venir. Dans le Nord-Pas de Calais-Picardie, Marine Le Pen a été battue par son adversaire de droite. Elle n’a obtenu que 42,3 % des voix alors que Xavier Bertrand a été crédité de 57,7 % des suffrages.

Dans la région PACA, Provence-Alpes-Côte d’Azur, avec notamment les villes de Nice et Marseille, c’est aussi la droite qui a remporté la victoire : Christian Estrosi, représentant les Républicains, a récolté 54,8 % des voix alors que Marion Maréchal-Le Pen n’était soutenue que par 45,2 % des électeurs.

On peut dire maintenant que la droite a emporté 7 régions et la gauche 5. La droite est gagnante en Paca (Provence-Alpes-Côte d’Azur), Nord, Grand Est, Rhône-Alpes, Pays de la Loire, Ile-de-France et Normandie. La gauche quant à elle est victorieuse dans 5 régions : Aquitaine, Bretagne, Midi-Pyrénées, Centre et Bourgogne.

Source lphinfo.com par Claire Dana-Picard

Print Friendly, PDF & Email

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here