Un Airbus A-321 transportant 224 personnes s’est écrasé samedi matin au nord du désert du Sinaï, tous les passagers sont morts dans le crash. Le jour même jour, DAESH a affirmé, par le biais des réseaux sociaux être à l’origine de la destruction du vol KGL9268. Des experts en sécurité confirment qu’un avion volant à une telle altitude est hors de portée des missiles dont les combattants de Daech présents dans le Sinaï disposent, mais ils disent aussi qu’un bombe a pu etre déposée au sein de l’appareil…

.

.

Les débris de l’avion ont été retrouvés, des équipes égyptiennes russes et françaises travaillent, depuis ce matin, 163 corps ont été retrouvés. Sur les 224 personnes à bord, 213 étaient russes, précise le site de la BBC.

Maksim Sokolov, ministre russe affirme que la revendication de l’EI ne peut pas être exacte « aucune preuve n’indique que l’avion a été la cible d’un tir” a-t-il déclaré.

crashLes experts sont pour l’heure partagés sur les causes du drame, accident ou attentat. L’explosion en vol est un fait avéré. « L’avion a explosé en vol, soit en raison d’un kamikaze, soit d’une bombe à bord, soit encore à la suite d’un tir de missile », estime un expert aéronautique français. « La revendication est crédible parce que la branche de l’EI en Égypte n’a jamais menti sur ses actions, comme d’ailleurs le groupe État islamique, il en va de leur crédibilité », affirme un expert du terrorisme. De plus, le compte Twitter et les autres sites sur lesquels la revendication a été publiée n’ont jamais rien publié de faux. « Les soldats du Califat ont réussi à faire tomber un avion russe transportant plus de 220 croisés qui ont tous été tués », a affirmé l’EI sur Twitter.

Missile ou Bombe à  bord ?

Lors d’une conférence de presse, le Premier ministre égyptien Chérif Ismaïl a esquivé les questions sur la revendication de l’EI et répété que seule les boîtes noires révéleront « les raisons du crash ».

 

 

Print Friendly, PDF & Email

1 COMMENT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here