Depuis que le Hamas et le Jihad Islamique soutiennent l’opposition à Bashar el Assad en Syrie, l’Iran a coupé les vivres à Gaza. L’Iran a réussi à installer dans cette bande un nouveau groupe appelé « Al-Sabireen », dont l’emblème est identique à celui du Hezbollah, l’autre « proxy » de l’Iran au Liban. Ces terroristes sont équipés de missiles Grad et Fajr, pouvant atteindre Tel Aviv…

Al-Sabireen.

Chaque terroriste de ce groupe reçoit un salaire de 300 $/mois, les chefs recevant 700 $/mois. Un de leurs chefs, Ahmed Sharif Al-Sarhi, dangereux terroriste, a été éliminé par l’armée israélienne. Il faut savoir qu’en Orient arabe, tout groupe en perte de vitesse ou qui disparaît, est remplacé par un autre plus extrémiste, alliant le verbe le plus haineux à l’acte le plus répréhensible, pour se mettre en avant de la scène.

Sheikh Khaled al Moghrabi, enseignant islamique à la mosquée d’al Aqsa s’exprime ainsi dans ses sermons du vendredi: « les enfants d’Israël veulent occuper les lieux pour ériger leur Temple de l’hérésie et adorer le Diable…. Ils seront tous exterminés, l’Antéchrist sera tué et les Musulmans pourront vivre en paix, pendant longtemps ».

Le chef d’Al-Sabireen, Hisham Salem, est un ancien commandant du Jihad islamique palestinien dans la bande de Gaza. Ses activités et la rhétorique inquiète beaucoup dans le Hamas et le Jihad islamique palestinien qui craignent qu’ Al-Sabireen attire un grand nombre de leurs adeptes. Salem a été accusé par de nombreux Palestiniens d’aider l’Iran à répandre l’islam chiite dans la bande de Gaza où tous les musulmans appartiennent à la communauté sunnite rival.

D’autre part, l’Etat Islamique mène la guerre contre Israël par internet et les réseaux sociaux, en diffusant les mensonges et calomnies habituels, afin de semer la haine et la pagaille. L’EI s’enrichit de jours en jours, les spécialistes estiment la production de pétrole brut dans les champs envahis par l’EI à 40000 barils/jour, vendus de 20 à 45 $/b, et rapportant 1,5 millions $/jour à cette entité terroriste.

Avec la contribution d’Albert Soued – Tel-Avivre –

Print Friendly, PDF & Email

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here