La plus faible incidence du VIH chez les hommes hétérosexuels dans les pays à faible prévalence comme Israël est due à la circoncision, selon une étude publiée par un expert du Ministère de la Santé.

Dr Daniel Chemtob, directeur du département du ministère de la tuberculose et du sida, et ses collègues ont publié l’étude dans le journal en libre-accès Israël Journal of Health Policy Research. Les chercheurs ont comparé Israël – dans laquelle presque tous les hommes hétérosexuels, à la fois juifs et musulmans – sont circoncis, avec les Pays-Bas et la France, où peu d’hommes sont circoncis.

Wikipedia
Wikipedia

« Nous avons montré que les taux annuels globaux de nouveaux diagnostics de VIH étaient beaucoup plus bas en Israël, à la fois chez les hommes et les femmes» écrivent-ils.

Alors que l’effet protecteur de la circoncision pour le VIH a été montré dans les pays à forte prévalence de la maladie, jusqu’à ce que cette étude soit réalisée, ces résultats n’ont pas été observés parmi la population hétérosexuelle dans un pays avec un taux relativement faible, selon Chemtob et ses collègues.

Comme d’autres facteurs qui influent sur la transmission du VIH sont similaires aux Pays-Bas, en France et en Israël, la baisse des taux de VIH chez les hétérosexuels israéliens par rapport à ces pays peut uniquement être expliquée par la circoncision, écrivent-ils.

Malgré le fait que la circoncision a été prouvée bénéfique dans la réduction de la propagation du VIH, d’autres études sont nécessaires pour décider de recommander la circoncision dans d’autres pays « compte tenu du risque de développer un faux sentiment de sécurité et de négliger l’utilisation du préservatif ».

Un commentaire sur l’étude par le Dr Brian Morris et Dr Jeffrey Klausner, tous deux à l’École des sciences médicales de l’Université de Sydney en Australie, a fait observer que dans les pays à forte incidence de VIH, comme la région sub-saharienne en Afrique, les experts israéliens en santé publique et d’autres ont recommandé la circoncision chez les hommes adultes.

La nouvelle étude «soutient les éléments de preuve et les récentes politiques aux États-Unis préconisant la circoncision pour réduire la propagation du VIH » dans les pays où la prévalence du virus est relativement faible. Sur le long terme, les auteurs ont écrit qu’effectuer la circoncision pour les garçons nouveau-nés « est l’option la plus souhaitable, car c’est plus simple, plus sûr, moins cher et plus pratique que la circoncision effectuée chez les hommes adultes ». Les examinateurs ont également noté que la circoncision confère «une protection immédiate des infections, une inflammation du pénis, des cancers génitaux et des problèmes physiques ».

L’incidence annuelle de l’infection du VIH chez les hommes israéliens est en moyenne six fois inférieure à celle des Pays-Bas (2 cas annuels pour 100.000 habitants) et la France (une moyenne de 3,3). La prévalence du VIH était également plus faible chez les femmes en Israël, où le nombre de cas par an était 10 fois moins important lors de cette période en comparaison avec le nombre annuel de cas chez les femmes aux Pays-Bas.

Source: IsraelValley 

Print Friendly, PDF & Email

1 COMMENT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here