Le président palestinien, Mahmoud Abbas, quitterait la direction de l’OLP pour provoquer une élection interne. Mahmoud Abbas qui a présenté samedi sa démission du poste de président du Comité exécutif de l’Organisation de libération de la Palestine reste cependant (pour l’instant) à la tête de l’Autorité palestinienne. 18 autres membres du comité ont également démissionné. 

Photo by FLASH90
Photo by FLASH90

La démission d’Abu Mazen  de la présidence de l’OLP, n’affectera pas ses fonctions à la tête de l’Autorité palestinienne mais en revanche, cela impliquera la convocation très bientôt  du CNP, (Conseil national palestinien) qui ne s’est pas réuni depuis près de 20 ans.

Le CNP (le parlement palestinien) qui compte 740 membres représente tous les mouvements palestiniens à l’exception des mouvements islamistes du Hamas et du Djihad islamique. Cependant ce comité exécutif est la seule instance habilitée à prendre les décisions engageant les Palestiniens notamment dans le cadre du processus de paix avec Israël. C’est ce Comité qui avait signé les accords d’Oslo en 1993. Ces démissions provoquent donc un vide juridique qui ne peut etre comblé que très rapidement par une nouvelle élection.

Certains médias palestiniens et arabes rapportent que Mahmoud Abbas chercherait à démissionner de la présidence de l’Autorité palestinienne sous quelques mois. En effet, l’Autorité Palestinienne accuse le Hamas de chercher à l’évincer en signant un accord avec Israël et les pays du Golfe contre les chiites iraniens.

 

Print Friendly, PDF & Email

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here