Avec deux séjours à l’hôpital en près un mois, Mohamed Allan a coûté à Israël près de 26 000 $. Selon la chaîne de télévision israélienne Aroutz 2,  le Service pénitentiaire  a payé 2.900 shekels par jour à l’hopital Soroka de Beersheva, où il a été hospitalisé pendant 18 jours, pour un coût total de 52 000 shekels (13 400 $) avec les deniers de l’Etat. 

.
Photo by Hadas Parush/Flash90

Il y a dix jours, Mohamed Allan a été transféré à hôpital Barzilai  d’Ashkelon après Soroka car le personnel médical avait  refusé de le nourrir contre son gré, malgré la législation récente qui leur avait  ordonné de le faire. Son séjour à Barzilai a coûté à l’Etat 24.000 shekels (6.200 $) plus 20 000 shekels (5150 $) pour le temps passé dans l’unité de soins intensifs. En additionnant ces chiffres, l’hospitalisation de Allen aura déjà coûté à  l’Etat près de 100 000 shekels (26 000 $). Et pendant ce temps, il y a des gens qui meurent vraiment de faim !!!

Selon la décision de la Haute Cour de justice d’annuler sa détention administrative  en cas de dommages irréversibles au cerveau, on ne sait pas qui va reprendre la responsabilité des frais de son hospitalisation et de la poursuite du traitement.

L’hôpital Barzilaï a confirmé que les médecins d’Allan respecteront sa volonté et ne le nourriront pas de force si celui-ci refuse de s’alimenter ou de continuer ses soins.

Mohamed Allan s’est réveillé mardi du coma artificiel dans lequel les médecins l’avaient plongé  et a affirmé qu’il était prêt à mourir, mais qu’il refuserait d’attendre sa libération au mois de novembre.

par J-G – Tel-Avivre

Print Friendly, PDF & Email

1 COMMENT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here