Dorénavant les parents de même sexe ne seront plus appelés en même temps pour effectuer leur période militaire

L’armée israélienne a officiellement changé son règlement et dorénavant les partenaires de même sexe appelés tous les deux pour effectuer leur période de réserve au même moment pourront demander à ce que la période de l’un des deux soit repoussée à une date ultérieure comme c’est le cas chez les couples hétérosexuels, qu’ils soient mariés ou non.

La réglementation pour la « coordination des périodes de réserve » a récemment changé et s’applique maintenant à tous les couples vivant ensemble de notoriété publique en tant que foyer.

gays.

Des consignes dans ce sens ont été données à tous les commandants d’unité avec ordre des les appliquer à tous ceux qui sont reconnus par l’Assurance nationale (Bituah Leumi) comme élevant ensemble un enfant, qu’il soit sous la garde d’un ou des deux parents. Les personnes concernées peuvent ainsi demander à repousser la date de convocation à leur période militaire si les deux membres du couple sont appelés au même moment.

Cependant la réglementation serait encore discriminatoire à l’égard des familles monoparentales:

Une mère de famille monoparentale ayant des enfants mineurs qui est convoquée pour une période militaire, comme c’est le cas pour les femmes exerçant certaines professions comme les médecins ou dans des équipages de l’armée de l’Air,peuvent également demander un report et l’obtenir sans conditions. cependant, note le journal Haaretz, l’accord des autorités militaires à l’égard des pères de famille monoparentales n’est pas systématique et chaque cas est traité de manière individuelle.

Michal Eden, une avocate spécialisée dans les droits des parents gays et lesbiens, a reconnu que si la réglementation a fait des progrès en ouvrant l’institution militaire à la communauté homosexuelle, demander l’imntervention de l’Assurance nationale pour définir les critères de « notoriété publique » d’un couple est problématique. « Il y a beaucoup de couples qui font le choix de ne pas s’enregistrer au près de l’Assurance nationale, car les droits des femmes et des hommes ne sont pas égaux et cela peut donc nuire au couple », confie-t-elle au Haaretz.

Michal Eden voudrait que l’armée se contente d’une déclaration sur l’honneur pour que le couple soit reconnu comme foyer par Tsahal.

Le porte-parole de l’armée a indiqué que les problèmes inhérents aux périodes de réserve continueront d’être traités par les chefs de corps.

Dans son premier rapport publié en 2014, le centre d’Etudes stratégiques de la Haye classe l’armée israélienne à la neuvième place dans le classement des armées les plus tolérantes vis-à-vis des homosexuels, selon le premier tableau de la ligue mondiale pour l’intégration des LGBT dans les forces armées.

Cet indice classe les forces armées de 103 pays à travers le monde, en fonction de leur tolérance vis-à-vis des communautés homosexuelles. Les critères pris en compte sont les suivants : admission, tolérance, exclusion et persécutions des gays.

I24News  –

 

Print Friendly, PDF & Email

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here