Ayant fait partie des gens qui ont soutenu ce journal à qui revient le mérite, historique en France, d’avoir été un des premiers à montrer ce qui est devenu une évidence pour presque tous aujourd’hui : entre l’islamisme et l’islam il y a bien une relation, je tiens à faire savoir publiquement ma décision.

.

riposte.

Ma rupture, définitive, avec Riposte Laique, est motivée par l’article d’un certain Jean-Louis Burtscher, intitulé ‘’Chambres à gaz : je suis excédé par la nouvelle affaire Le Pen’’ 1.
Cet ‘’article’’ est une compilation de tous les ‘’arguments’’ du négationnisme concernant la SHOAH, dont, en France, le couple Faurisson-Dieudonné s’est fait le héraut.
J’ai écrit au directeur de ce journal, Mr Cassen, pour lui dire que j’en étais scandalisé, et je lui demandai de rectifier et de prendre position contre cet article. Sa réponse a été que cet article avait été publié dans la rubrique ‘’Point de vue’’, et que cela pouvait susciter ‘’un débat’’ qui ferait ‘’pédagogie’’, ma demande étant qualifiée ‘’d’inquisitoriale’’.
Par le passé, il m’était arrivé de défendre auprès de mes amis Riposte Laique au nom de l’honorable ‘’liberté d’expression’’, quand il s’agissait d’articles ‘’litigieux’’. Mais le négationnisme n’est pas une ‘’question litigieuse’’, encore moins une question qui puisse faire ‘’débat’’.
La banalisation ou la négation de l’extermination de tout un peuple, idéologiquement justifiée, rationnellement programmée, et méthodiquement réalisée, commise au siècle dernier avec la complicité de l’Europe et l’absence de réaction des gouvernants du monde, est un crime aussi grand que le crime.
La liberté d’expression, comme toutes les libertés, a des limites. Et le négationnisme sera donc toujours la ligne rouge de mes fréquentations.
Dans l’attente d’un mea culpa de la rédaction de Riposte Laique, qui seul pourra me faire changer d’avis, je tiens à faire savoir que je romps définitivement avec ce journal.

par Jean-Pierre Lledo 

Print Friendly, PDF & Email

4 COMMENTS

  1. Je ne connais pas ce canard, et d’après la dénonciation de ce lecteur, j’ai bien fait de ne pas le connaître…… De plus je ne ferais pas de pub pour ce torchon et encore, le terme torchon serait une injure envers les torchons, qui eux, nous sont très utile…………!

    Michel

    • Tu le connais pas, ou tu le connais, « ce canard » ?

      Si tu le qualifies, sur la seule lecture de ce bref article, de « torchon », tu es de mauvaise foi. Ou stupide.

      Pierre Cassen est un homme prudent dans ses jugements. Qui peut éventuellement manquer d’expérience littéraire – son métier n’était pas journaliste ni écrivain.

      Mais même s’il a fait une erreur en ce qui concerne cet article, il est exagéré de « sabrer » une publication de cette valeur.

      Faurisson je l’ai remarqué depuis plus de dix ans. Qui ne connaît pas ses procédés ? Mais Monsieur Cassen est un informateur sérieux, qui doit avoir agi de bonne foi. Franchement, je n’ai pas encore lu moi-même l’article incriminé. Mais je suis sûr que si Monsieur Cassen et toute son équipe s’aperçoivent que cet article ouvre la voie à des mensonges en faveur du négationisme, ils éviteront dans l’avenir de continuer dans le même sens.

  2. Je viens de lire l’article de Jean Louis burtcher : Je ne lis pas de négationnisme : il admet l’existence des chambres à gaz, il cite simplement les millions d’autres morts provoquées par cette guerre en plus de celles de ces pauvres gens et il faut bien dire que leurs morts et une des horreurs que l’humanité est capable d’engendrer mais tous les autres méritent aussi réflexion, méditation, prière. Parfois je crains que de trop montrer certaines images, n’y a t il pas du voyeurisme de la part de certains spectateurs ? l’âme humaine est si tortueuse. Il faut en parler mais avec mesure, c’est très délicat car qui est derrière l’écran ?

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here