Il y a ceux qui prennent des vacances, ceux qui voyagent, ceux qui consomment et ceux qui travaillent : profil de l’Israélien modèle Pessah 5775.

Pessah est une semaine importante et festive pour la majorité des Israéliens. C’est d’abord une semaine de vacances pour la majorité des familles qui la mettent à profit pour se reposer, se balader, ou effectuer un séjour à l’étranger. En revanche, c’est une semaine décisif pour le chiffre d’affaires de certains commerces et services: tourisme, loisirs, distribution, cadeaux, etc.

.

kfar.

L’ISRAÉLIEN CONSOMME

Les Israéliens qui passent la semaine de Pessah en Israël vont consommer. Et consommer beaucoup. Selon les estimations des chambres de commerce, les Israéliens vont dépenser 4,8 milliards de shekels (plus d’un milliard d’euros) durant la semaine de Pessah, dont 3,1 milliards en alimentation. En moyenne, une famille israélienne dépensera donc 2.400 shekels pour passer Pessah (soit 560 euros).

L’ISRAÉLIEN EN VACANCES

Traditionnellement, la semaine de Pessah en Israël est une période de vacances : les administrations sont fermées, l’éducation nationale est en congé, la plupart des entreprises mettent la clé sous la porte pour permettre à leur personnel de festoyer en famille. Pour beaucoup, il s’agit de congés forcés (lorsque toute l’entreprise ferme et met son personnel en vacances), mais personne ne s’en plaindra ; le début du printemps est propice aux balades familiales ou à un séjour prolongé à Eilat. Les vacanciers israéliens vont donc s’élancer sur les routes. Destination: les parcs naturels, les plages, les musées et autres lieux de détente et de loisirs.

L’ISRAÉLIEN À L’ÉTRANGER

Selon les estimations des agences de voyages, ce sont 400.000 Israéliens qui effectuent, cette semaine, un séjour à l’étranger, soit 5% de plus que l’an passé. Les destinations les plus populaires aux yeux des Israéliens restent inchangées : les capitales européennes, les îles grecques, les Etats-Unis ainsi que la Thaïlande. Au total, ce sont 1,37 million de personnes (israéliens et visiteurs étrangers) qui vont transiter à l’aéroport international Ben Gourion en avril.

L’ISRAÉLIEN AU TRAVAIL

L’Israélien qui travaille durant les huit jours de Pessah exerce certainement dans un des secteurs qui « profitent » de la fête : loisirs, tourisme, hôtellerie, restauration, cadeaux, habillement, rénovation, etc. Dans ces commerces, la semaine de Pessah est une aubaine pour le chiffre d’affaires qu’il serait dommage de laisser échapper.

Jacques Bendelac (Jérusalem) – IsraëlValley –

Print Friendly, PDF & Email

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here