Le Premier Ministre israélien a confirmé, on peut même dire validé qu’Israël avait évité de justesse un scénario qui court sur les réseaux sociaux depuis une semaine, la fameuse attaque massive de civils israéliens par le Hamas via les tunnels de la terreur.

Pour recevoir nos articles au quotidien, cliquez ici

Mardi matin, le premier ministre, Benjamin Netanyahu a affirmé dans un communiqué que le Hamas avait bien l’intention de mener une opération de grande envergure contre les civils israéliens grâce aux nombreux tunnels dont les terroristes auraient émergé, leur permettant ainsi d’effectuer un massacre à grande échelle et des kidnapping en séries de civils israéliens.

Peu de temps après le début de l’incursion terrestre dans la bande de Gaza, des terroristes du Hamas faits prisonniers auraient avoués le bien-fondé de l’attaque présumée et permis de prendre conscience de la menace réelle des tunnels.

En outre, Netanyahu a annoncé que l’opération “Bordure Protectrice” avait sapé un réseau stratégique de tunnels, une infrastructure gigantesque qui avait demandé beaucoup d’efforts au Hamas en terme de temps et d’argent. L’objectif ultime aurait du être des attaques simultanées par de nombreux tunnels qui traversaient le territoire israélien.

Les responsables des forces de défenses israéliennes ont confié que l’armée était consciente de la menace des tunnels lorsque l’opération a commencé. Si tel était le cas, pourquoi Tsahal n’en a pas fait dès lors le mobile principal de l’opération en lieu et place du mobile « destruction de l’arsenal de missiles du Hamas » ?

Les tunnels ne sont devenus la cible essentielle qu’après les incursions surprises des cellules terroristes.

La vidéo qui montre les 13 terroristes émergeant d’un tunnel près de Sufa le 17 Juillet a bouleversé le public israélien, qui n’ imaginait pas un tel spectacle possible. Ces images ont été un facteur prépondérant dans la prise de décision du gouvernement d’effectuer une offensive terrestre dans la bande de Gaza.

L’armée affirme ne pas avoir été surprise par l’opération mais le doute est légitime, car les terroristes ont réussi à retourner à Gaza sans qu’aucun n’ait été tué ou arrêté. Le Hamas a également confirmé qu’ils étaient tous rentrés à Gaza en toute sécurité.

 –

Le Ministre de la Justice, Tzipi Livni, a expliqué,  le 18 Juillet, pourquoi Israël avait accepté un cessez-le-feu le 15 juillet alors que l’armée n’avait pas terminé la destruction du réseau souterrain, et pour cause  Tsahal n’était pas encore  entré dans Gaza. Un fait qui ne  fait que renforcer le doute sur légèreté avec laquelle le gouvernement considérait la menace des tunnels : “En vérité, les tunnels ne sont pas une découverte récente… mais il y a une différence entre un problème qui n’a pas encore eu lieu et l’infiltration d’un tunnel à Sufa qui signifie que ce n’est pas qu’un tunnel mais un outil du Hamas afin de porter atteinte aux citoyens israéliens.” a-t-elle déclaré sur Channel Two. C’est aussi le refus du cessez-le-feu par le Hamas qui a permis l’incursion terrestre, était-ce une chance pour Israël ?

Le dix huit juillet Tsahal entre dans Gaza, le jour de l’interview de Livni et le lendemain, neuf terroristes sont entrés en Israël à travers un tunnel près de la communauté du kibboutz de Be’eri, dans la région d’Eshkol, à environ 15 kilomètres de la frontière sud de Gaza.  Deux soldats de Tsahal et un terroriste ont été tués.

Le 21 Juillet, des terroristes sont sortis du sol près des kibboutz Erez et Nir Am. Ils ont tiré un missile qui a tué quatre soldats de Tsahal. Au moins dix terroristes ont été tués.

Le 28 Juillet, des terroristes ont pénétré en territoire israélien par un tunnel près du kibboutz Nahal Oz, tuant cinq soldats. Un terroriste aurait été tué dans l’incident. La version des forces de l’armée israélienne est différente, ils affirment avoir déjoué les terroristes mais une vidéo du Hamas montre clairement que c’est le Hamas qui a attaqué le premier et que les soldats du Tsahal ont donc été surpris.

Tout cela laisse les Israéliens dans l’inquiétude et dans le désarroi de voir l’armée israélienne tenter de dissimuler ses échecs. Tsahal savait que certains tunnels en Israël existaient puisque 5 terroristes du Hamas ont été tués le 8 juillet dans une explosion à l’intérieur d’un réseau souterrain. Mais rien n’indique que l’armée les ait considéré comme une menace importante, ou bien ait imaginé qu’il y en ait plus de 30, un réseau de galeries destiné à un massacre, en somme, le scénario qu’a  décrit  Netanyahu mardi.

De plus,  Tsahal a annoncé il y a quelques mois le retrait des forces de protection dans les communes autour de Gaza et il aurait été impossible de repousser une telle attaque terroriste ou bien d’informer l’armée en temps réel si une catastrophe pareille avait eu lieu.

C’est donc avec méfiance que les résidents israéliens autour  de Gaza posent leurs regards sur l’armée israélienne, estimant avoir été trompés. De nombreux habitants refusent de retourner chez eux jusqu’à ce que tous les problèmes soient résolus.

par Déborah Dherry pour -Tel-Avivre –

Print Friendly, PDF & Email

2 COMMENTS

  1. J’espère que les boycotteurs, d’orange et de pamplemousse n’oublierons pas de boycotter ce vaccin accompagné de leur clé usb.
    C.Branli

  2. je crains que l’on utilise trop le sentiment de peur,ainsi personne ne peut penser sauf ceux qui croient detenir la verite ou LA solution,d’ailleurs ce sont eux qui sont a l’origine des « peurs » qui circulent…P.L.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here