Air Algérie a perdu la trace d’un avion qui effectuait la liaison Ouagadougou-Alger. Parmi les 116 passagers, 51 Français. La compagnie aérienne Air Algérie a déclaré ce jeudi avoir perdu contact avec l’un de ses vols qui avait décollé de Ouagadougou, au Burkina Faso. L’avion s’est écrasé au Mali. Selon Laurent Fabius, l’avion « s’est probablement écrasé ».

« Pour l’instant, aucune trace de l’appareil n’a été retrouvée » a annoncé le ministre des Affaires étrangères durant une déclaration officielle. l’avion « s’est probablement écrasé » a-t-il ajouté.

Pour recevoir nos nouveaux articles au quotidien, cliquez ici

carteIl « y a vraisemblablement des Français à bord, certainement en nombre » a déclaré Frédéric Cuvillier, le ministre des Transports. « Nous avons ouvert une cellule de crise » a-t-il précisé. Un numéro d’urgence a été mis en place pour les familles par le ministère des Affaires étrangères : 01 43 17 56 46. Lors d’une conférence de presse, le ministre a confirmé que 51 Français se trouvaient dans l’avion.

Selon le dernier bilan fourni par Air Algérie, le vol AH 5017 a décollé avec 51 Français, 24 Burkinabés, 8 Libanais, 6 Algériens, 6 Espagnols, 5 Canadiens, 4 Allemands et 2 Luxembourgeois. Il y avait aussi un Belge, un Camerounais, un Égyptien, un Malien, un Nigérien, un Roumain, un Suisse, un Ukrainien et « trois nationalités en cours de recherche ». Les six membres d’équipage de l’avion sont tous espagnols, a confirmé à Madrid le syndicat des pilotes de ligne Sepla. Le président François Hollande a décidé de décaler son départ pour La Réunion prévu jeudi à 17 h 20 d' »au moins deux heures », en raison de la disparition de l’avion. Le président français a convoqué une réunion ministérielle à l’Élysée jeudi à 17 heures.

« Les services de navigation aérienne ont perdu le contact avec un avion d’Air Algérie assurant jeudi la liaison Ouagadougou – Alger, 50 minutes après son décollage » déclare la compagnie aérienne, selon l’agence de presse APS. L’avion avait décollé vers une heure du matin.

D’après une source anonyme citée par l’AFP, le contact a été perdu alors que l’appareil survolait le nord du Mali. « L’avion n’était pas loin de la frontière algérienne quand on a demandé à l’équipage de se dérouter à cause d’une mauvaise visibilité et pour éviter un risque de collision avec un autre avion assurant la liaison Alger-Bamako […] Le signal a été perdu après le changement de cap » a-t-elle déclaré.

Une tempête de sable aurait en effet contraint le pilote à changer de cap.

L’avion, un MacDouglas MD83 affrété auprès de la compagnie espagnole de leasing Swiftair, avait « subi une opération de maintenance il y a un mois » et aurait disparu « sur le sol nigérian », détaille Fayçal Metaoui.

 

 

 

Print Friendly, PDF & Email

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here