Les forces de Tsahal ont engagé une incursion terrestre dans la bande de Gaza, jeudi à 22h30. L’incursion marque une nouvelle étape dans l’opération de l’armée israélienne, commencée il y a 10 jours en réaction à des barrages de roquettes en continu sur les communautés du sud et le centre du pays. Depuis le début de l’opération, les terroristes de la bande ont élargi leurs objectifs pour inclure des zones du centre d’Israël, avec Tel-Aviv et Jérusalem, qui sont sous le feu, ainsi que Holon, Bat Yam, Rishon Lezion et Yavne. L’armée israélienne a rappelé  18 000 soldats de réserve supplémentaires au cours de la nuit.

gaza incursion

L’opération de terrain a commencé avec un bombardement à l’artillerie lourde de Beit Hanoun et Beit Lahia dans le nord de la bande de Gaza. Selon les Palestiniens, trois personnes ont été tuées durant cette attaque, dont un enfant.

Infanterie, blindés, génie, artillerie et  renseignement  travaillent en coopération par mer et par air, avec l’aide du Shin Bet et d’autres forces de sécurité dirigées par le Commandement Sud.

L’armée a tiré de nombreuses fusées éclairantes pour illuminer le ciel au-dessus de la bande, et l’IAF (Armée de l’Air israélienne) a augmenté ses frappes aériennes, tandis que des hélicoptères d’attaque contrôlent le ciel du nord de Gaza. La Marine a tiré plusieurs missiles depuis le large.

Les résidents vivant près de la frontière de Gaza ont reçu l’ordre d’entrer dans les abris.

De fortes explosions ont été entendues le long de la frontière de Gaza. Les Israéliens vivant dans la région proche ont dit avoir remarqué les avions de chasse, et le feu de l’armée plus intense que les jours précédents. Un barrage de missile a été tiré depuis Gaza sur le sud et le centre d’Israël. Le Dôme de Fer a intercepté sept missiles au dessus de la zone métropolitaine de Tel Aviv.

Le cabinet de sécurité doit se réunir vendredi pour discuter de l’opération à Gaza.

Les bombardements de l’artillerie ont commencé après plus de 100 missiles tirés sur Israël au cours des cinq heures qui ont suivi l’arrêt du cessez-le feu humanitaire terminé  à 15 heures.

Les Palestiniens ont affirmé plus tôt que six personnes avaient été tuées dans des frappes aériennes de l’IAF.

L’IAF a attaqué 30 cibles terroristes dans la bande de Gaza après l’arrêt du cessez-le-feu, y compris un site de fabrication d’armes, 10 bases camouflées de lancement de missile et 11 autres cibles terroristes.

par Léa  Benayoun pour -Tel-Avivre –

Print Friendly, PDF & Email

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here