Il fut un temps, en Israël, où prendre un bus ou aller au marché pouvait être mortel. Les mères ne savaient pas si leurs enfants allaient revenir entiers de l’école. Depuis la création de l’État d’Israël en 1948, les attentats terroristes ont fait des milliers de morts, notamment à Tel-Aviv. Pour n’en citer que quelques-uns, l’attentat du Mike’s Place (60 blessés) tuant 3 personnes, dont la Française Caroline Hass, ou l’attentat de la discothèque Delphinarium (76 blessés) ôtant la vie à 21 jeunes.

Pour recevoir nos nouveaux articles au quotidien, cliquez ici

image001

En 2002, le gouvernement a autorisé l’érection du mur de séparation (700 km) empêchant ainsi toute intrusion non contrôlée sur son sol, ce qui expliquerait la diminution du nombre d’actes terroristes et de victimes. En apparence seulement. Les grandes villes ont bénéficié de cette accalmie, mais les petites, notamment Sderot aux zones frontières du sud, sont, selon le porte-parole de Tsahal, toujours exposées aux missiles. L’armée déjoue chaque jour des tentatives meurtrières.

Mais Tel-Aviv est une bulle qui s’amuse et ne se soucie pas vraiment des conditions de vie difficiles , y vivre est donc devenu (presque) sûr. Il n’empêche que vous serez amené à présenter votre sac à la poste, dans les banques, les centres commerciaux et dans certaines boîtes de nuit.

Lorsque la situation est calme, les contrôles s’adoucissent ; à contrario, dès que des tensions surgissent, toute la ville reprend ses réflexes d’autodéfense. Chaque pâté de maisons a ses miklat (abris anti-missile) et la plupart des appartements et des hôtels ont une pièce blindée (mamad). Des consignes claires et parfaitement maitrisées par la population sont observées. Depuis la dernière offensive des groupes terroristes, Tel-Aviv est devenue une ville comme les autres : exposée.

Alors même la municipalité a son Miklat, hier, lundi, le maire de de Tel-Aviv, Ron Huldai a inauguré  le nouveau bâtiment de la municipalité , abris anti-atomique  le plus moderne du pays dans son genre avec une salle des  des opérations et touti quanti. La salle  est complètement protégé et équipé d’un  réseau multimédia et d’une  communication ultra moderne. Le Centre de contrôle et relié à des caméras de sécurité urbaine.

Sur la photo: le conseiller Yehuda Ha-Meiri, titulaire du portefeuille d’urgence municipal; Ancien membre du Conseil Dr. Moshe Tiomkin, le maire Ron Huldai municipalité directeur général adjoint, Robbie perfusion et chef des services de sécurité et d’urgence, David Aaron.

par Diane Cohen pour -Tel-Avivre –

Print Friendly, PDF & Email

3 COMMENTS

  1. la Mairie sera protégée : ok et tres bien

    mais Tel Avivre ne devrait il pas faire une enquete sur les abris dans toute la ville
    le constat risque d etre navrant et inquietant, mais justement pour cela, elle est urgente !
    jpl

  2. La meilleure défense est l’attaque … Quel intérêt de parler d’abri anti atomique et uniquement pour la municipalité alors que la moitié du pays n’en est pas doté !!?

Répondre à johnny Cancel reply

Please enter your comment!
Please enter your name here