Les vélos électriques sont dans le collimateur des responsables de l’Agence de la sécurité routière israélienne qui envisage de les réglementer. Équipés de petits moteurs, ces véhicules peuvent parcourir environ 15 kilomètres à l’heure et peuvent  être considérés comme des véhicules et pas comme des « bicyclette ». La Knesset doit se réunir aujourd’hui  pour légiférer sur ce sujet. Parmis les discutions et les mesures envisagées, il est question d’interdire l’usage de ces véhicules aux personnes qui n’ont pas atteint l’age de 14 ans.

Pour recevoir nos nouveaux articles au quotidien, cliquez ici

 

corkinet2

 

Les responsables de la sécurité routière (RSA) n’ont pas fourni de statistiques sur le nombre d’ accidents qui ont lieu chaque année avec ces deux roues, en partie parce qu’ils sont relativement nouveaux sur le marché et ne sont devenus populaire que depuis l’année dernière. Cependant, les responsables de l’organisme gouvernemental ont cité de nombreux cas dans lesquels des blessures, parfois graves, ont été constatées, que ce soit chez le conducteur ou chez les piétons.
Il n’y a, actuellement, aucune réglementation sur l’utilisation de ces vélos. Le RSA souhaite imposer un age minimum de 14 ans mais il cherche aussi à limiter la puissance du moteur  à 250 watts.
En outre, les « cyclistes » ne seront pas autorisés à utiliser les vélos dans les rues où la limite de vitesse est supérieure à 50 kilomètres par heure, cela devrait permettre de limiter leur utilisation aux rues ne présentant pas de gros dangers. Les vélos devront avoir des signes ou des bandes fluorescentes afin que les conducteurs et les piétons les identifient  facilement.
À ce stade, le RSA a déclaré ne pas vouloir imposer un permis de conduire spécifique à ces deux roues mais ce sera une option envisagée si nécessaire…

par Roger Haddad pour Tel-Avivre –

Print Friendly, PDF & Email

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here