Avant Pessah, le rabbin Shmuel Rabinowitz et son équipe feront disparaître des milliers de bout de papiers placés par les fidèles dans les fissures du Mur des Lamentations. Chaque année, des millions de personnes se rendent au Mur des Lamentations, le site le plus sacré du judaïsme, et déposent des prières écrites sur des morceaux de papier qu’ils insèrent autant que puisse se faire dans les fissures des pierres anciennes du Kotel.

Pour recevoir nos nouveaux articles au quotidien, cliquez ici

rabinovitch

C’est l’endroit où le roi Salomon a demandé que chaque prière de chaque personne puisse être déposée pour que D…  puisse l’entendre » a déclaré  le rabbin Rabinowitz.

En tant que Rabbin responsable du Mur occidental, le rabbin Rabinowitz doit s’assurer qu’il y a assez de place pour les prières futures, et deux fois par an,  chaque année son équipe recueille des centaines de milliers de notes avant de les enterrer. Les équipes du rabbin Rabinowitz  utilisent des bâtons pour extraire ces milliers de petits papiers  des fissures du mur et empêcher ainsi tout dommage aux vieilles pierres.

« Il est écrit dans la Torah de ne pas mettre le fer sur l’autel, sur les choses sacrées » dit-il. Et il ajoute «Le fer  tue, le fer détruit. Nous utilisons du bois qui n’est pas  profane. C’est ce qu’on faisait à l’époque du Temple et c’est ce qu’on fait maintenant ». « Cet endroit est un lieu sacré pour le peuple juif. C’est le mur de leurs larmes. Des générations et des générations ont rêvé d’atteindre cet endroit»  explique le rabbin Rabinowitz.

Le Mur des Lamentations est un vestige du Second Temple détruit en 70 après JC. Aujourd’hui, il se situe en dessous d’un lieur connu par les musulmans comme al-Haram al-Charif et pour les Juifs comme le Mont du Temple.

par Jeremy Gozlan pour Tel-Avivre –

Print Friendly, PDF & Email

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here