La société israélienne  StoreDot n’a pas pour objectif d’augmenter l’autonomie de nos batteries, mais ce qu’elle propose est plus intéressant encore, puisqu’elle permet la recharge très rapide de nos Smartphones, un véritable tour de force qui pourrait bouleverser totalement la vie de plusieurs centaines de millions d’utilisateurs à travers le monde. StoreDot semble toucher au but avec un prototype prometteur, un système capable de recharger un smartphone en seulement 30 secondes, un seul inconvénient : sa taille mais rassurez vous le système devrait être miniaturisé d’ici deux ans afin d’être commercialisé pour 2016.

 Pour recevoir nos nouveaux articles au quotidien, cliquez ici

storedot-charger

C’était à l’occasion de la Think Next Conference de Microsoft, qui s’est tenue le 7 avril à Tel Aviv que la société a dévoilé son prototype de système de charge permettant de recharger la batterie d’un Galaxy S4 en seulement 30 secondes. Le dispositif est par ailleurs écologique puisqu’il fonctionne à l’aide de semi conducteurs biologiques à base de peptides, des acides aminés organiques qui, une fois assemblés, créent des protéines.

Fondée en 2011, cette société israélienne a développé une technologie  baptisée NanoDot. Des cristaux de semi-conducteurs de dimension nanométrique présentent des propriétés proches de celles des atomes. Ils confinent les électrons dans les trois dimensions de l’espace, agissant comme des puits de potentiel. Découverts dans les années 80, ces « quantum dots » sont communément synthétisés à partir de matières toxiques comme l’arsenic ou le cadmium. StoreDot se distingue en utilisant des molécules de peptide. Associé à de l’hydrogène, du nitrogène ou encore de l’hélium, ce polymère d’acides aminés organiques d’environ 2 nanomètres de diamètre acquiert diverses caractéristiques électrochimiques. Sa capacité à émettre des rayonnements bleus, rouges et verts en fait un composant d’avenir pour les écrans, comme alternative au cadmium.

StoreDot a également mené des travaux sur des puces mémoire plus performantes que la flash en écriture. A l’origine du projet, on retrouve Doron Myersdorf, qui occupe aujourd’hui le poste de CEO. Ancien de l’industrie pharmaceutique, il s’appuie sur des travaux menés à l’Université de Tel-Aviv autour de la maladie d’Alzheimer… et des acides aminés actifs dans le corps humain.

Prochain défi : fédérer les industriels et les convaincre d’adapter leur processus de fabrication. Pour accélérer la mise sur le marché de son chargeur, StoreDot projette d’établir sa propre chaîne de production. Une commercialisation est prévue à l’horizon 2016  à un prix avoisinant les 20 ou 30 euros., avec une première étape franchie d’ici l’année prochaine : un prototype fonctionnel intégrable dans un smartphone.

En 2015, la capacité devrait atteindre celle des batteries actuelles.

 

 

 

 

 

 

——————————————————————-

 

 

 

 

 

 

Print Friendly, PDF & Email

1 COMMENT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here