Les différentes organisations de l’OLP font pression sur le Président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas, en l’incitant à exiger des Nations Unies une reconnaissance de l’État Palestinien.

obama abbas

Samedi, l’Agence de Presse de Chine xinhua expliquait comment quatre factions de l’OLP faisaient pression sur le Président de l’Autorité palestinienne, pour qu’il annonce l’échec des pourparlers de paix avec Israël.

Dans un communiqué conjoint du Front Populaire de Libération de la Palestine, du Front Démocratique pour la Libération de la Palestine, du Parti du peuple palestinien et de l’Initiative nationale palestinienne. Les trois organisations qui composent l’OLP demandent à Mahmoud Abbas d’abandonner les négociations de paix en cours. À la place, ils souhaitent voir le Président de l’Autorité Palestinienne exiger des Nations Unies une reconnaissance unilatérale de l’État.

Sur le communiqué, on pouvait d’ailleurs lire: « Signer l’accord-cadre pour la paix de John Kerry, est du suicide. Ce plan, pourrait avoir des conséquences graves sur la cause palestinienne et sur nos droits légitimes ».

Le Front populaire de libération de la Palestine (FPLP) est, après le Fatah fondé par Yasser Arafat, le groupe le plus important de l’Organisation de Libération de la Palestine (OLP). Le FPLP est sur la liste officielle des organisations terroristes des États-Unis, du Canada, de l’Union européenne et d’Israël. Quant au Front Démocratique pour la libération de la Palestine, troisième groupe en importance, il avait perpétré des attaques terroristes par le passé et le département d’État américain l’a retiré de la liste des organisations considérées comme terroristes en 1999.

Pour recevoir nos nouveaux articles au quotidien, cliquez ici

Les organisations en question, ont annoncé qu’elles organiseraient des manifestations pour défendre « les droits inaltérables et immuables des palestiniens ».

Le Président Barack Obama recevra le Président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas demain lundi, à Washington. Au cours de cette rencontre, ils devront discuter d’un accord-cadre, traçant les grandes lignes d’un règlement définitif des questions dites de « statut final ».

Cette entrevue fait suite à la rencontre entre Benjamin Netanyahu et Barack Obama qui avait eu lieu le 3 mars dernier, à la Maison Blanche. À cette occasion, le Président des États-Unis avait promis au Premier Ministre israélien qu’il inciterait le Président de l’autorité palestinienne à accepter le plan de John Kerry.

par Jean-Philippe Touati pour Tel-Avivre –

Print Friendly, PDF & Email

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here