La commission de la santé de la Knesset a approuvé un nouveau règlement permettant aux pharmaciens de prolonger les ordonnances prescrites par un médecin. Évidement, les pharmaciens ne pourront pas y ajouter de nouveaux médicaments.
Le comité a approuvé le projet qui prendra effet dans environ six mois. Conditions : Seul un pharmacien diplômé et ayant une expérience d’au moins cinq ans pourra fournir au patient une prolongation de son ordonnance.

medicaments

Les médicaments qui pourront être re-prescrits par le pharmacien sont : Les médicaments pour le traitement de la maladie de Parkinson, du diabète, les médicaments contre les douleurs musculaires, les troubles de la thyroïde et  les problèmes urologiques. Le Comité a également accepté la prescription de médicaments psychiatriques. La prescription sera valable pour une période ne dépassant pas six mois à compter de la date figurant sur l’ordonnance originale.
A ce stade, la Commission n’a pas accordé aux pharmaciens le droit de prescrire de nouveaux médicaments aux patients, même dans les cas de traitement de la migraine, rhinite , acné et obésité.
Le président du comité, Haim Katz, a déclaré :  » La précipitation est notre ennemi. Nous convoquerons à nouveau dans quelques mois le comité pour discuter de la mise à disposition de nouvelles prescriptions, après avoir examiné la mise en œuvre des réglementations déjà prises. Le ministère de la Santé veut soulager les médecins. Nous avons une grande estime pour les pharmaciens ».

par Léa Benayoun pour Tel-Avivre –

Print Friendly, PDF & Email

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here