La quête de la jeunesse éternelle a traversé les siècles, aujourd’hui des chercheurs israéliens découvrent la fontaine de jouvence.

DNA_002

D’après plusieurs enquêtes, restreindre sa consommation en calories serait un moyen efficace de lutter contre les premiers signes de l’âge. Récemment, Keren Yizhak, un jeune doctorant, issu de l’école d’informatique Blavatnik à l’Université de Tel-Aviv, a développé un algorithme informatique capable de trouver quels sont les gènes qui peuvent être désactivés pour créer le même effet anti-âge que la restriction de calories.

Yizhak a expliqué : « Notre algorithme est le premier qui trouve les cibles des médicaments qui ne tuent pas les cellules mais les rend saines».

Yizhak travaille dans le secteur de la modélisation du métabolisme à l’échelle du génome. Dans ce secteur, on utilise des équations mathématiques pour décrire le métabolisme. Les tests en laboratoire numérique sont ensuite conduits en un clic de souris.

Pour recevoir nos nouveaux articles au quotidien, cliquez ici

Cet algorithme informatique révolutionnaire appelé « metabolic transformation algorithm », dit aussi MTA, est capable de recueillir des informations sur deux états métaboliques, pour déduire quels changements génétiques permettent le passage d’un état métabolique à l’autre.

Pour recevoir nos nouveaux articles au quotidien, cliquez ici

Yizhak a donc eu la bonne idée d’appliquer le MTA à la lutte contre les premiers signes de vieillissement.

La prochaine étape pour Yizhak est de voir si la désactivation des gènes trouvés par le MTA prolonge effectivement l’espérance de vie de souris génétiquement modifiées.

Les découvertes, publiées dans “Nature Communications”, pourraient bien déboucher sur le développement de nouveaux traitements anti-âge. Des chercheurs de l’Université de Bar-Ilan ont également participé à cette recherche.

par Elsa Benaiche pour Tel-Avivre –

Print Friendly, PDF & Email

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here