Nir Gal, un porte-parole de Tsahal, a déclaré qu’au 1 Janvier 2014, les soldats gagneront plus, pas trop tôt car le salaire des soldats n’a pas bougé depuis….2003 !

salaires_soldatsLes soldats en service obligatoire recevront un supplément de salaire de 21%. Cela signifie qu’un soldat combattant touchera 2000 NIS par mois et un soldat non-combattant recevra 1000 NIS mensuellement.
En Juillet 2012, plusieurs association avaient déposé une pétition devant la cour suprême, cette pétition dénonçait le fait que pendant plus d’une décennie, le salaire n’avait pas évolué alors que durant la même période, les prix avaient augmenté
de 40 % !
Le ministère de la Justice a appuyé cette décision d’augmenter les conscrits. Un soldat qui sert dans une unité de combat de l’infanterie a déclaré :  » Cela ne va pas nous rendre plus riche. Que pourrons nous acheter de plus avec ?  plus de nourriture ? J’espère que les générations futures bénéficieront d’une solde beaucoup plus importante car malgré cette hausse, ce n’est que de l’argent de poche! « .
La dernière hausse de salaire était en Janvier 2003, à l’époque, une augmentation de 9.75%. Une déclaration officielle de l’armée israélienne a confirmé « que d’autres mesures supplémentaires seront examinées dans les prochains mois afin d’augmenter encore les salaires au vu de l’augmentation du coût de la vie sachant que le service est obligatoire ».

Pour recevoir nos nouveaux articles au quotidien, cliquez ici

Comment est calculée cette solde ?

Grâce à sa solde, le soldat pourra acheter un savon, une lame de rasoir, 10 paquets de biscuits, un déodorant, 10 boîtes de Tampax ( pour les femmes bien-sur ! ), un tube de dentifrice, un stylo, des enveloppes, cinq boîtes d’allumettes , 21 paquets de
cigarettes, de l’argent pour les transports, quatre billets de cinéma et un peu d’argent de poche. Pour ce qui est du forfait de téléphone mobile, à l’époque ce n’était pas prévu…
Ce montant n’a absolument pas évolué alors que l’indice du coût  de la vie est désormais beaucoup plus élevé. A l’ époque où ce calcul a été  effectué, en 1986, le salaire minimum était de 420 NIS alors qu’il est aujourd’hui de 3270 NIS. Pour acheter un panier tel qu’il est décrit ci-dessus, un soldat a besoin d’un minimum de 1250 NIS.

Par exemple, le savon coûtait 40 agourots en 1986 alors qu’ aujourd’hui, il coûte 3.40 NIS. Une canette de Coca Cola qui coûtait 26 agourots est aujourd’hui à 5 NIS soit 20 fois plus chère. Un sandwich coûtait 36 agourots alors qu’aujourd’hui, il coûte 12 NIS.
Un billet de cinéma qui coûtait seulement 2,5 NIS coûte aujourd’hui 39 NIS.

par David Illouz pour Tel-Avivre –

 

 

Print Friendly, PDF & Email

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here