Est-ce que le Président Shimon Peres retournera à la Knesset en 2014 ? Le Président Shimon Peres affiche aujourd’hui 90 ans et certains disent qu’il souhaiterait fonder un nouveau parti, quand d’autres affirment qu’il voudrait se représenter pour un autre mandat présidentiel. 

ShimonPeres

Shimon Peres tiendra son rôle de Président jusqu’au terme de son mandat, en 2014. D’après Ayala Hasson, journaliste sur la chaîne de télévision israélienne « Channel One », Shimon Peres prévoit bien de retourner à la Knesset, en 2014.

Selon elle, Shimon Peres aurait récemment confié, qu’il ne comptait pas se retirer de la politique à la fin de son mandat. Il a également exprimé le désir d’influencer la vie des israéliens, et ce même après son mandat présidentiel. Shimon Peres envisagerait de créer un nouveau parti, avec des noms connus de la politique israélienne tels que Meir Dagan, ancien chef du Mossad, ou encore Yuval Diskin, ancien chef de Shin Bet (Agence de sécurité israélienne). Sans compter les activistes sociaux et les hommes d’affaires qui en feraient partie. Dagan et Diskin sont connus pour être critiques à l’égard de la politique de Benjamin Netanyahu, Premier Ministre d’Israël. En particulier quand il s’agit de l’Iran, la Syrie ou encore du processus de paix avec les autorités palestinienne.

Pour rappel, l’entente entre Shimon Peres et Benjamin Netanyahu n’a pas toujours été cordiale. Plusieurs fois, le Président Shimon Peres a dépassé les limites que lui assignait son rôle de Président, en intervenant sur des problèmes diplomatiques. Et ce malgré le peu de pouvoir politique accordé au Président en Israël.

D’autres rapports récents, disent que le Président chercherait à renouveler son mandat. Cette décision impliquerait un changement dans la législation. En effet, d’après la loi, le Président ne peut pas renouveler son mandat, pour 7 ans supplémentaires.

Pour recevoir nos nouveaux articles au quotidien, cliquez ici

Lundi, Tzipi Hotovely, Ministre délégué aux Transports, a répondu aux rumeurs sur Shimon Peres. Cette dernière a confié au journal Arutz Sheva que la rumeur selon laquelle Shimon Peres envisagerait un éventuel second mandat était « infondée ». Elle a également ajouté que la possibilité d’avoir le monopole sur la fonction présidentielle n’avait pas lieu d’être. Hotovely a également démenti les rumeurs sur la création d’un nouveau parti. Elle a déclaré que ces spéculations ne dataient pas d’hier, et qu’il valait mieux les ignorer. Cette dernière a expliqué que créer un autre parti centre-gauche était dénué de sens. Faisant référence à l’échec de Kadima. Tzipi Hotovely a déclaré: « Il existe déjà un parti centriste, et il s’appelle Yesh Atid (Parti crée en 2012 par Yair Lapid). Plus le temps passe, plus le Ministre des finances montre son manque de compétences, sur des sujets qui concernent son propre ministère. En plus de ça, les gens commencent à comprendre qu’il y a quelque chose de creux dans ce genre de parti qui n’a aucune racine, et dont les membres ne partagent pas de valeurs communes ». Appelant ainsi à un retour « aux valeurs les plus fondamentales ».

par Elsa Benaiche pour Tel-Avivre –

Print Friendly, PDF & Email

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here