Les voleurs de voitures ont décidé de changer de méthode face aux systèmes antivols de plus en plus performants. De nombreux vols ont lieux, à présent  dans des conditions très violentes et les victimes subissent de réels traumatismes. Certaines caméras de surveillances ont mis en évidence les violences de ces vols .

car_jacking_vol_violence

Récemment, un chauffeur de taxi a été victime de ce type de vol. Il dit qu’il n’oubliera jamais la nuit ou deux voleurs sont entrés dans son taxi puis l’ont sorti du véhicule, de force, avant de s’enfuir :  » Soudain, il m’a sauté dessus et m’a étranglée pendant que l’autre me tapait avec une matraque sur la tête, les jambes et les mains. Ensuite, il m’ont jeté dehors « . Heureusement, par chance, une patrouille de police est arrivée au même moment et a poursuivi les deux voleurs. Les deux voleurs ont été finalement arrêtés.
Pour le porte-parole de la police, des sommes d’argent importantes sont en jeu. La quasi-totalité des voitures sont transférées dans les territoires puis elles sont littéralement démontées et revendues en pièces détachées. Le marché est juteux et attire de plus en plus de voleurs. Du coup, les délinquants n’hésitent plus à  attaquer les gens directement en  les menaçant avec des armes blanches ou à feu et les agressions sont donc de plus en plus violentes.
Aujourd’hui, il ne se passe pas un jour sans qu’un vol de voiture avec violence ne se produise. Depuis le début de l’année, 600 vols de voitures ont été recensés et plus de la moitié ont été perpétrés avec violences. Récemment, un palestinien qui venait de voler une voiture a tenté de passer la ligne verte mais a été repéré et arrêté par la police.
Une autre voiture a été volée à  Petah Tikva mais la police a pris le voleur en flagrant-déli. Les détectives ont pris le véhicule en filature mais le voleur a remarqué qu’il était suivi et a alors décidé d’aller à Taybeh en espérant échapper à la police. Malheureusement pour lui, comme dans un film policier, il a bifurqué dans une petite rue et s’est retrouvé coincé derrière un camion à ordures, le voleur a alors décidé de laisser la voiture pour s’échapper à pied.

Pour recevoir nos nouveaux articles au quotidien, cliquez ici

Tant qu’il y aura une demande pour des pièces détachées , les voleurs continueront leurs méfaits car le préjudice est estimé à 60 millions de shekels par an. Cette année, la police a arrêté pas moins de 36 individus mais cette bataille épuisante entre les voleurs de voitures et la police est encore loin d’être terminée.
Les policiers conseillent cependant aux victimes de ces vols avec violence de ne pas résister pour ne pas risquer d’être blessé, certains voleurs étant vraiment dangereux.

par David Illouz pour Tel-Avivre –

Print Friendly, PDF & Email

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here