Un homme de 35 ans, connu des services de police, a été tué samedi devant sa maison à Ashdod. Les équipes du Magen David Adom ont été appelées sur place rapidement et ont transféré l’individu à l’hôpital Kaplan dans un état critique,  il a sucombé à  ses blessures. La police a immédiatement ouvert une enquête pour assassinat.

ashdod_meutre

L’ambulancier du MDA qui est arrivé sur place, a déclaré :  » les passants ont entendu des coups de feu et vu tomber un homme. Ils nous ont immédiatement prévenu et nous sommes arrivés très rapidement. Nous avons trouvé l’individu inconscient avec de multiples blessures. Nous avons réussi à communiquer avec lui sur le chemin de l’hôpital mais il était dans un état critique et quand nous sommes arrivés à l’hôpital, nous n’avons pu que constater sa mort « .
La police a déclaré que l’enquête permettra rapidement de mettre la main sur les auteurs car il y avait de nombreux passants et de nombreux témoignages ont été recueillis. De plus, un certain nombre de caméras de surveillance ont probablement enregistré des images qui seront précieuses pour l’enquête. Quoi qu’il en soit, pour la police, il s’agit sans aucun doute d’un règlement de compte au sein de la pègre locale.
Peu de temps après ce meurtre à  Ashdod, un homme de 30 ans a été grièvement blessé après avoir été poignardé dans une maison privée à Beer Sheva. Les équipes du MDA arrivés sur les lieux ont trouvé l’individu avec de nombreuses traces de coups de couteau dans le bas du torse, il a été évacué vers l’hôpital Soroka de la ville mais les circonstances de l’ incident sont encore à l’étude et la police n’a pas souhaité communiquer sur les faits.
La semaine dernière, une voiture a été prise pour cible prés d’Acco. La police a déclaré que deux anciens habitants de la ville connus pour des infractions antérieures étaient visés dans cette tentative de meurtre ratée. Un passager du véhicule âgé de 24 ans a été touché légèrement mais il a perdu le contrôle de sa voiture et a causé un accident impliquant plusieurs autres véhicules. Cinq personnes ont été blessées et évacuées à l’hôpital de Nahariya.
Une enquête initiale a révélé qu’il s’agit la encore d’un règlement de compte mafieux mais les suspects courent toujours.
Il semble que les  » contrats mafieux  » soient de plus en plus effectués au grand jour, les tueurs ne prennent plus aucune précautions pour accomplir leur assassinats et les dégâts collatéraux ne semblent pas freiner leurs actions.

Pour recevoir nos nouveaux articles au quotidien, cliquez ici

La police a du mal à  lutter contre ce fléau et les citoyens sont de plus en plus exposés. La semaine dernière, a Bat Yam, un individu est venu exécuter un homme en pleine journée, à  une terrasse d’un café. Heureusement, aux dires des nombreux témoins qui se trouvaient sur la terrasse, son arme s’est enrayée et il a du fuir en courant sans avoir mené à bien son contrat….

par David Illouz pour Tel-Avivre

Print Friendly, PDF & Email

2 COMMENTS

  1. La Mafia ce n’est pas d’aujourd’hui qu’elle règne en Israël.
    La famille tunisienne qui régnait sur Netanya a depuis longtemps été remplacée par les autres organisations que se sont relayées. Par un bar ou commerce du Kikar Hatsmaout n’est épargné. La loi du silence et la terreur sont de mise.
    Le marchant de glace à côté du change du Kikar a sauté.
    Un bistrot a vu sa véranda d’hiver traversée par un 4X4 de part en part.
    Bref pourquoi comment?
    La Mairesse une année pour faire pression sur les mafieux avait fait mettre des policiers lourdement armés devant les restaurants d’une famille, afin de dissuader le clients de consommer.
    C’est n’importe quoi et la loi du milieu est la seule qui peut faire ce qu’elle veut sans impunité. Jusqu’à la rafale au coin d’une rue qui décime le clan.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here