Selon le commandant de la région sud, le Hamas construit de nouveaux tunnels afin d’exporter ses actions terroristes vers le Sinaï égyptien pour frapper Israël à partir de l’Égypte. Le commandant de la région sud a néanmoins déclaré que Tsahal a pris au sérieux cette nouvelle menace et assure qu’Eilat ne sera pas le prochain Sdérot « .
torgeman

Pour Turgeman, il est clair que le Hamas ne cherche plus à frapper Israël depuis la bande de Gaza, chaque frappe provenant de Gaza est systématiquement suivie d’une réplique israélienne visant les intérêts du Hamas. Il en veut pour preuve les appels du Hamas aux autres mouvements terroristes, appels demandant un arrêt complet des tirs de roquettes vers Israël.
Ceci dit, le Hamas n’a pas renoncé à attaquer Israël, il cherche juste un moyen d’éviter qu’ Israël Air force cible les membres du Hamas ou leurs dépôts d’armes. Ainsi, chaque jour, des centaines de gazaouis creusent des tunnels défensifs ou offensifs aux abords de la frontière avec l’Égypte. Le cessez-le-feu déclaré avec Israël lui permet de se remettre lentement de l’opération  » plomb durcit  » et  » colonne de nuée « , des opérations qui lui ont coûté cher et la fragilisation de l’axe Syrie-Hezbollah-Iran ne lui laisse plus beaucoup d’espoir dans sa lutte affichée contre Israël. Enfin, la chute de Morsi en Égypte a tiré un trait sur la coopération entre l’Égypte et le mouvement terroriste. Le Hamas est donc plus isolé que jamais mais il n’abandonnera pas pour autant la lutte terroriste. Il essaye juste de déplacer le front afin qu’il devienne difficile pour Israël de lui faire porter le chapeau des tirs de roquettes. Le nombre croissant de Djihadistes dans la péninsule du Sinaï peut  » noyer le poisson  » mais les services de renseignements sont formels : Le Hamas veut essayer de mener des attaques à partir du Sinai contre la ville d’Eilat.
Selon Torgeman, « Le Hamas investit beaucoup d’efforts dans le renforcement de ses capacités à lancer des roquettes à longue portée vers le centre d’Israël « .
Pour éviter des frappes sur ses installations, ils ne veulent plus prendre le risque de lancer des roquettes à partir de Gaza, ils veulent juste faire porter le chapeau aux terroristes du Sinaï. Sauf que depuis quelques mois, Eilat est protégée par le dôme de Fer et les services de sécurité ont des yeux rivés sur la frontière égyptienne.  » je peux dire aujourd’hui que la situation sécuritaire d’Eilat est très bonne  » a t-il ajouté.

par David Illouz pour Tel-Avivre-

Print Friendly, PDF & Email

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here