Le ministère de la Culture du gouvernement du Hamas à Gaza a annoncé hier dimanche qu’il avait l’intention de faire un film dont le sujet sera de la capture de Gilad Shalit, enlevé en juin 2006 et libéré en octobre 2011 dans le cadre d’un accord signé entre Israël et le Hamas.
SA-7
L’enlèvement de Shalit dans les milieux palestiniens de Gaza est appelé  » l’illusion brisée  » selon l’opinion palestinienne,  l’enlèvement d’un soldat israélien a mis fin au mythe de « l’Israélien intouchable ».
Le ministère de la Culture à Gaza déclaré que  » la production du film est issue  de la volonté du Hamas de participer à des activités sociales et culturelles, de propager et d’inculquer la culture de la résistance et l’esprit de sacrifice pour renforcer l’identité nationale palestinienne dans le domaine culturel.
Nous allons essayer d’utiliser le cinéma  pour sensibiliser le peuple sur la question des prisonniers palestiniens et souligner que l’arme de la résistance est l’option appropriée et le seul espoir pour libérer la terre de Palestine et libérer plus de 8.000 prisonniers palestiniens toujours assis derrière les barreaux dans les prisons de l’occupation israélienne « .
L’organisation militaire du Hamas, les Brigades Izz al Din al Qassam, ont défilé lors d’une parade militaire qui s’est tenue samedi dans l’est de la ville de Gaza pour protester contre l’opération de grande envergure de l’armée égyptienne dans le Sinaï et dans la région proche de la frontière avec la bande de Gaza. Des centaines de combattants de l’organisation ont ensuite été déployés dans les rues et ont été acclamés par les gazaouis.
Durant la parade militaire, des combattants étaient en possession d’armes anti-aériennes SA- 7. Le site officiel de l’aile militaire du Hamas a affirmé que c’est la première fois que de telles armes se trouvent entre leurs mains.
par Jeremy Gozlan pour Tel-Avivre-

 

Print Friendly, PDF & Email

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here