L’organisation Lehava qui milite contre l’assimilation des juifs a ouvert une hotline pour informer les femmes juives afin qu’elles puissent mettre fin à leurs relations. Il ne faut pas confondre cette organisation qui s’écrit Lehava avec leava.fr  du Rav Ron Chaya. C’est la même phonétique mais les organisations n’ont pas de lien entre elles.

lehavaL’organisation Lehava est une organisation «très conservatrice» dont l’objectif principal est la lutte contre les mariages mixtes  en particulier les mariages ou les liaisons entre femmes juives et hommes arabes .  L’organisation a gagné en notoriété en 2010 après l’envoi d’une lettre ouverte au Top model Bar Refaeli à qui l’on demandait de rompre  avec l’acteur américain Leonardo Di Caprio.

Depuis peu l’organisation Lehava offre un nouveau service de Hot line  afin de « sauver les filles d’Israël ». La ligne fournit également les noms et numéros de téléphone des hommes arabes que l’organisation soupçonne de détenir ou de convoiter des femmes juives.

Les personnes qui appellent la Hot line ont accès à un certain nombre de choix.

On peut entendre : « Si vous êtes en contact avec un goy et qu’une assistance est nécessaire , Appuyez sur 1 , si vous connaissez une fille qui est en relation avec un goy et vous voulez l’aider, Appuyez sur 2 ».

Le service demande alors des informations sur les hommes non-juifs qui sont en relations avec des femmes juives : « Si vous connaissez un goy qui se fait passer pour un Juif ou qui harcèle des femmes Juives, ou bien si vous connaissez  des endroits où il y a un problème d’assimilation, Appuyez sur 3 . »

« Le but est de présenter des rapports immédiats sur les filles qui sortent avec des Arabes et sur les Arabes qui font semblant d’être juifs dans le but d’attraper des femmes juives dans leur filet » déclare le président de l’organisation Lehava , Bentzi Gupstein, affirmant que chaque rapport est immédiatement étudié comme une question de vie ou de mort . « Nous approchons de la fille en question et nous lui expliquons la vie qui l’attend avec Ahmed qui se fait appeler Yossi » explique-t-‘il.
La quatrième option est un appel au don,  tandis que la cinquième fournit les noms en hébreux de plusieurs femmes qui, selon le service, ont besoin de prières pour les sauver de leurs relations avec les non-Juifs. Les noms traditionnels hébraïques prennent la forme du prénom de la personne et de celle de sa mère, de telle sorte que les femmes inscrites à la Hot line ne peuvent pas être identifiées.

Pour recevoir nos nouveaux articles au quotidien, cliquez ici
La prière recommandée est disponible sur le site de Lehava et implore le Tout-Puissant  » de mettre un éclair de lucidité dans le cœur de la femme « et qu’elle puisse passer » des ténèbres à la lumière, de l’esclavage à la rédemption. »
Gupstein , un ancien membre de l’organisation de droite  » Kach » explique que depuis que la Hot line fonctionne, le groupe a « sauvé » dix femmes. Le numéro de téléphone a été mis en ligne lundi sur le site de Lehava. La Hot line fournit les noms et les  numéros des hommes arabes de sorte que  » toute personne peut expliquer à sa manière à l’homme arabe qu’il est mieux pour lui de rencontrer la Fatima de son village plutôt que Yael ou Einat » a-t-il ajouté.

Des cas de femmes israéliennes-juives se retrouvant enclavées dans des villages palestiniens, coupées de leur famille, mères d’enfants israelo-arabes n’ont pu se dégager de ce type de situation qu’en faisant appel à cette association considérée par l’idéologie dominante comme extrémistes. Selon le directeur de Levaha, « Un conflit entre nations ne se résout pas dans un lit ».

par David Illouz pour Tel-Avivre-

 

Print Friendly, PDF & Email

6 COMMENTS

  1. chalom

    un peu surpris de cette hotline…
    je rappel que les ARABES ne sont pas des Goy (s) ils sont bien plus Sémite que les Askhenas

    et je trouve scandaleux de prendre les Arabes pour des Goy (s)

    merci de rectifier les propos…

  2. Le mot goy n’a rien de péjoratif, il se traduit d’ailleurs littéralement par « nation ».
    Alors oui n’ayons pas peur des mots les arabes sont des goyim !
    A ce titre ils méritent tout notre respect et toute la considération que la Torah prône envers les autres nations.
    Mais ne confondons pas respect avec assimilation, et cessons de nommer « extrême » toutes les pensées avec lesquelles nous ne sommes pas d’accord.
    Oui une fille d’Israel est en danger lorsqu’elle met en péril son identité et la continuité du peuple juif.
    On ne rigole pas avec cela!
    N’appelez-vous pas les urgences lorsque que quelqu’un est en danger de mort ?
    Alors pourquoi ne le feriez-vous pas lorsqu’une Neshama est en danger spirituel ?

    On n’est pas toujours obligé de vouloir paraître open et tolérant sous prétexte que Tel-Aviv soit une ville légère (et ou on a un peu tendance à perdre nos repères ).

    Cela ne fera pas de moi un anti goy ou un anti arabe.
    En tant que juif je partage avec eux un certain nombre de valeurs mais en aucun cas je ne dilapiderai mon héritage spirituel juste pour donner l’impression d’être cool et moderne, et me marier avec qui je veux.
    Il suffit de regarder autour de nous : rare sont les mariages mixtes qui ont su préserver notre identité mais qui l’ont au contraire bradé en maximum 3 générations.
    Je ne parle pas des conversions biensur.

  3. Ma reponse un peu tardive mais toujours malheureusement d’actualite.
    Sof sof les Israeliens commencent a se reveiller jusqu’a quand les israelien finiront d’etre commplexe d’etre juifs et qu’ils croiront enfin qu’Eretz ISRAEL leur appartien et qu’ils finissent d’avoir de la pitie pour ces arabes qui veulent simplement nous detruire.
    KOL A KAVOD pour cet organisme qui sauve des nechamot juives mitsvah de les soutenir

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here