Les municipales approchent en Israël et chacun des candidats fait son maximum pour attirer des voix. Le vote gay est fondamental pour gagner à Tel-Aviv.

F090330YS13-635x357

La ville a annonçé, après des années d’hésitations et de blocages, qu’un mémorial, dédié aux victimes homosexuelles du régime nazi pendant la Seconde guerre mondiale sera inauguré cette année à Tel Aviv.

« Il s’agira d’un premier mémorial dédié à des victimes non-juives de l’Holocauste en Israël » souligne un conseiller municipal de la ville Eran Lev et l’initiateur du projet.« Tel Aviv est une ville cosmopolite et un centre mondial de la communauté gay ; ce mémorial aura donc une portée universelle ».

Le monument doit être installé dans un parc à proximité du centre gay de Tel Aviv et sera doté d’un triangle rose, le signe que les nazis utilisaient pour distinguer les homosexuels. Une plaque commémorative et des informations sur la persécution des gays sous la loi nazie seront également placés sur le site du mémorial.

Pour recevoir nos nouveaux articles au quotidien, cliquez ici

Le projet est estimé à environ 30.000 euros. Pour l’initiateur du projet, le mémorial doit inviter “au calme et à la réflexion”. Il sera placé dans un lieu public, en plein air pour se souvenir qu’ »une des premières restrictions imposées aux Juifs par les Nazis était l’accès aux parcs publics » souligne M.Lev. Le monument sera proche du centre Gay de Tel Aviv, mais pas à l’intérieur car il s’agit d’un monument public israélien, de la municipalité, et non exclusivement reservé et appartenant aux gays, a-t-il ajouté.

Plusieurs monuments sont d’ores et déjà dédiés au souvenir des victimes homosexuelles des Nazis, notamment à Berlin, Amsterdam, Barcelone, Sydney et San Francisco. Aucun chiffre officiel n’a été publié, mais on estime que le nombre d’homosexuels exterminés dans les camps nazis oscille entre 7000 et 10 000 sur les 15.000 homosexuels déportés ».

Roger Haddad pour –  Tel Avivre –

 
Print Friendly, PDF & Email