Quatre palestiniens ont été arrêtés pour leur implication dans l’assassinat d’ Itzik Algabi, 61 ans en octobre 2012, dans le centre d’Israël.

 palestosSelon la police, Algabi a probablement été assassiné quand il a attrapé les quatre palestiniens qui tentaient alors de pénétrer dans la maison de sa fille.

Au cours du mois dernier, la détention provisoire des quatre a été prolongée à plusieurs reprises. Selon la police, les enquêteurs ont des preuves contre les quatre palestiniens et bientôt un acte d’accusation sera déposé contre eux.

Selon Limor Halevy, l’avocate d’un des suspects, son client nie les allégations, affirmant qu’il n’était pas présent lors de l’assassinat et qu’il n’était pas complice. « Lorsqu’un acte d’accusation sera dans nos fichiers, nous allons examiner la preuve et agir en conséquence. »

Dans la nuit de l’assassinat, Algabi était à la maison avec ses petits-enfants. À un moment, il se dirigea vers le logement de sa fille de l’autre coté du jardin et en entrant dans la résidence il a croisé les cambrioleurs. L’un d’eux a poignardé Algabi à la poitrine avec un couteau. Il s’est effondré tout de suite après l’agression et son décès a été prononcé peu après.

L’enquête a révélé que les quatre suspects font partie d’un réseau criminel qui se spécialise dans les vols de voitures et leur transfert dans les territoires palestiniens. Lors de la nuit de l’assassinat, les quatre ont tenté de s’introduire dans plusieurs maisons avant d’arriver à la propriété de Algabi.

Pour recevoir nos nouveaux articles au quotidien, cliquez ici

La fille d’ Algabi, qui a trouvé son père mort devant sa porte, a  raconté que cette nuit là, ses parents gardaient ses enfants.

«Ma mère m’a dit que mon père avait quitté une quinzaine de minutes plus tôt le domicile pour m’apporter du pain et n’était pas revenu. J’étais sûr que père en avait profité pour m’apporter mon linge étendu dans le jardin. Je suis descendue et  je l’ai vu en face de moi étendu dans le hall, blessé et inconscient. »

Les filles de Algabi, Liran Mizrahi et Meirav Giller, ont exprimé mercredi leur impuissance et leur colère:

«Le pays doit assurer la sécurité de ses citoyens », a déclaré Meirav. « Ils sont constamment entrain de nous mettre en garde sur la menace iranienne, mais le problème est notre propre sécurité nationale. »

Liran et Meirav dit avoir apprécié le comportement de la police qui les a tenu au courant chaque jour des détails de l’enquête et de la détention des suspects, mais ont admis qu’ils étaient préoccupés de la façon dont le procès se déroulerait. « Nous espérons que la peine sera sévère et que le ministère public ne fera pas de réduction de peine. C’est inconcevable qu’un homme ait été assassiné de manière brutale dans sa propre maison, où il est censé être en sécurité. »

Les filles de Algabi ont dit: «D’une part, nous sommes soulagées car ils ont finalement attrapé les meurtriers, mais d’un autre côté, il y a toute cette douleur que nous ne pourrons jamais guérir depuis que notre père a été tué. »

Les femmes disent qu’elles ont perdu le sentiment de sécurité dans leur maison: «J’ai installé des systèmes de sécurité chez moi à 2.000 dollars », a déclaré Liran. Les gens doivent comprendre que les voleurs sont aujourd’hui aussi des meurtriers. »

Maeva Tibi pour-Tel-Avivre-

Print Friendly, PDF & Email

3 COMMENTS

  1. Ceci est bien pire que les 3 mineurs juifs et 2 adolescents juifs qui auraient craché sur un évêque……On ose les menacer (ces 5 juifs) d’être considérés comme terroristes alors que les palestiniens qui ont tué des enfants juifs furent libérés et décorés par Abou Zevel…..Si les enfoirés de palestiniens qui TUENT sont en mesure d’être libérés… alors les juifs, excédés et spolies de leurs maisons, qui ont tagués des inscriptions anti-palestiniennes et qui ont craché sur l’évêque sont en fait applaudi par 80% de la population israélienne qui en a marre de l’injustice mondiale pour laquelle le gouvernement israélien donne son c..

  2. Je ne suis pas au courant de l’histoire des 2 juifs crachant sur un évêque, mais pourquoi des juifs s’abaissent a ce genre de chose. Veulent-ils ressembler aux palestiniens ou créer un schisme entre juifs et chrétiens. Est une logique que de dire: les palestiniens tuent des juifs alors les juifs crachent sur des chrétiens. Mais que se passe t-il ?

  3. Les Israéliens devraient être autorisés au port d’armes automatique et à tirer à vue sur ces voyous. Après tout aux USA, (pays qui n’est pas en guerre) le légitime défense est reconnue, alors que les Israéliens, eux sont en danger et en guerre, alors pourquoi deux poids deux mesures.

Répondre à pierre Cancel reply

Please enter your comment!
Please enter your name here