Le Premier ministre et le ministre des Finances ont décidé de nommer le chef de la Banque Hapoalim en tant que gouverneur de la banque centrale après le retrait de la candidature de Jacob Frenkel. 

902925906

Comme nous vous l’annoncions déjà hier, Leo Leiderman sera donc le remplaçant de Jacob Frenkel après l’approbation de la commission Turkel, qui valide les nominations de hauts fonctionnaires.

Alors qui est ce nouveau gouverneur ? Leo Leiderman est né en Argentine et a immigré en Israël à l’âge de 17 ans. Il a deux filles et trois petits-enfants. Il sera de retour à la Banque d’Israël après y avoir travaillé de 1991 à 2000. Durant ces années, il a servi comme chef de la division de recherche de la banque et en tant que conseiller principal du gouverneur, qui était Jacob Frenkel à l’époque.

Leo Leiderman est un professeur d’économie à l’Université de Tel-Aviv qui a obtenu son doctorat à l’Université de Chicago. Il est spécialisé dans le ciblage de l’inflation, les régimes de taux de change et les flux de capitaux vers les économies de marché émergentes.

Il a été mentionné auparavant comme l’un des principaux candidats pour remplacer Stanley Fischer, qui a démissionné plus tôt ce mois-ci, aux côtés du professeur Manuel Trajtenberg et du vice-gouverneur de la Banque d’Israël Dr. Karnit Flug.

Mais Netanyahu et Lapid ont finalement décidé de nommer le professeur Jacob Frenkel, qui a rencontré des difficultés dès le premier jour. Il y a eu des critiques sur la nomination de Frenkel sur le fait qu’il en soit à son troisième mandat, ce qui est en contradiction avec la loi de la banque Israël. Une affaire embarrassante du passé de Frenkel a également surgi, où il est soupçonné d’avoir omis de payer pour un produit tiré de la boutique hors taxes à l’aéroport de Hong Kong en 2006.

Au vue de tout cette emballement médiatique, Jacob Frenkel a préféré retirer sa candidature.

Pour recevoir nos nouveaux articles au quotidien, cliquez ici

A la suite de sa nomination, Leiderman a remercié le Premier ministre et son ministre des Finances, le centriste Yaïr Lapid, de leur confiance et a exprimé « sa hâte de revenir à la Banque d’Israël et de travailler pour soutenir l’économie » israélienne.

Paula Chiche pour – Tel Avivre –

 

 

 

 

 

Print Friendly, PDF & Email

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here